Edouard Philippe sur le rappeur Médine : « il a marqué un formidable retour du texte travaillé et écrit dans la production musicale française. »

Edouard Philippe “assume pleinement” la subvention au club du rappeur Médine

La mairie du Havre, alors dirigée par l’actuel Premier ministre Edouard Philippe, a accordé, en 2016, 14 290 euros au club de boxe « Don’t Panik Team », fondé par le rappeur Médine, au cœur d’une polémique pour les paroles haineuses de certaines de ses chansons, qui ont poussé des élus de droite à réclamer l’annulation de ses concerts, prévus au Bataclan.

La ville normande a ainsi attribué 14 290 euros de « concours » au club sportif, dont 13 530 euros sous forme de « prestations en nature » et 760 euros sous forme de « subventions de fonctionnement », détaille un document officiel municipal (page 164), révélé sur Twitter, ce mercredi, par l’activiste identitaire et membre du blog Fdesouche, Damien Rieu. (…)

Quelques mois plus tard, le club saluait la nomination du maire du Havre à Matignon sur son compte Facebook : « La Dont Panik Team tient à féliciter le nouveau premier ministre Edouard Pilippe et lui souhaite bon courage dans sa mission #PassionBoxe ». Sur la photo, qui accompagne le message, Edouard Philippe, lui-même pratiquant, pose avec Amina Zidani, membre de l’académie de Médine et sacrée championne de France en 2016. (…)

Dans son ouvrage « Des hommes qui lisent », publié en 2017, Edouard Philippe qualifie Médine de « figure havraise », qu’il a connu grâce à un ami commun. « Il est attaché à sa ville et il a écrit un morceau qui en témoigne avec une certaine tendresse », écrit-il. « Oui, la scène du rap est diverse et le rap lui-même est plus complexe qu’on ne dit (et Médine aussi, probablement) ; non, il n’est pas fait uniquement de messages de haine et d’appels à la violence. Mais surtout – oublions un instant les messages qu’il porte, il a marqué un formidable retour du texte travaillé et écrit dans la production musicale française. » (…)

Concernant la polémique médiatique, le Premier ministre avait invoqué mardi le respect de la « liberté d’expression » pour expliquer l’inaction du gouvernement contre la programmation du rappeur en octobre prochain au théâtre du Bataclan, à Paris, où un attentat terroriste revendiqué par l’Etat islamique a causé la mort de 90 personnes, en novembre 2015. (…)

Lire l’article en entier sur Valeurs Actuelles

Mairie du Havre: E. Philippe a accordé 14 290€ de subventions au club de boxe du rappeur Médine (Màj: il "assume pleinement")

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.