Check News (Libération) confirme que « les migrants sont 15 fois plus suspects de crimes que les Allemands »

Le site de fast-checking de Libération Check News valide les calculs de Philippe Lemoine qui montre la sur-criminalité des migrants par rapport aux Allemands que nous avons évoqué dans l’article Immigration : la réalité du « Grand remplacement » expliquée en détail par un candidat au doctorat en philosophie :

« Si les chiffres bruts sont bons, l’analyse du blogueur repose sur plusieurs approximations. »

« les statistiques de la criminalité concernent des personnes suspectées (en allemand Tatverdächtige) de crimes, et non pas des condamnés (Verurteilte). »
– « l’utilisation des termes «migrants», réfugiés, demandeurs d’asile renvoie à des catégories précises, qu’on ne doit pas confondre. A ce titre, l’usage dans votre question (et dans les tweets de Philippe Lemoine du terme «réfugiés» est porteur de confusion. »

Interrogés sur ces chiffres, les autorités allemande donne des éléments d’explication.

– « Le même porte-parole du ministère de l’Interieur allemand évoque, parmi les pistes qui permettent d’expliquer la criminalité des étrangers et tout particulièrement des demandeurs d’asile, la question de l’âge et du genre. Le ministère rappelle que ceux-ci sont des caractéristiques, qui jouent un rôle important pour tous les groupes de la population. Selon les données disponibles (et qui concernent donc seulement les Allemands), on distingue que les taux de criminalité sont plus élevés chez les hommes et plus particulièrement pour les jeunes âgés de 14 à 30 ans.
Actuellement on retrouve notamment plus de jeunes hommes parmi les demandeurs d’asile que dans la moyenne de la population. Ainsi en 2015, environ 69 % des demandeurs d’asile étaient des hommes et plus de 70% d’entre eux avaient moins de 30 ans. Ainsi, pour une comparaison globale, on notera que les groupes, qui apparaissent habituellement comme suspects de crimes, sont surreprésentés chez les migrants.
Enfin le service de presse ajoute aux pistes explicatives « les conditions de vie des migrants » (qui se différencient de celle de la population allemande par leur difficulté d’accès au marché du travail et du logement, ainsi que leur présence majoritairement en zone urbaine). »

Check News

La réponse de Philippe Lemoine aux réserves de Check News et aux explications du ministère de l’Interieur allemand :

Tags: , , , , , , , , ,

Leave a Comment