Brescia (Italie) : le maire demande à des migrants de participer à une opération citoyenne de nettoyage des sentiers, ils répondent qu’ils ne sont pas venus là pour travailler

Aucun des 24 réfugiés invités par la marie de Brescia, n’a accepté d’aider à nettoyer les sentiers.

Le maire Mark Zatti, est très en colère parce que très déçu, il a d’abord écrit une lettre au préfet de Brescia Annunziato Varde, puis a pris une pelle et un râteau, et il alla lui-même de fixer le chemin du pays le plus visité.

« La semaine dernière j’ai rencontré les demandeurs de protection internationale en leur demandant de se rendre disponibles pour collaborer. Là, à l’époque, ils m’ont répondu qu’ils allaient y penser. Mais la réponse définitive fut : « nous ne sommes pas venus ici pour travailler » … « 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Liège: un homme crie «allahou akbar» et insulte des agents en sortant de l’hôtel de police

Un jeune homme bien connu de la justice a été interpellé avant de crier « allahou akbar » devant l’hôtel de police et de menacer les agents, a-t-on appris dimanche matin auprès du parquet de Liège.

Après avoir consommé de l’alcool, un jeune homme de 28 ans, bien connu par la justice pour des faits de rébellions et outrages, a été interpellé samedi à Liège pour troubles à l’ordre publique. Une fois relâché par les forces de l’ordre, il s’est rendu sur le parvis de l’hôtel de police où il a crié «Allahu Akbar».

Quand les policiers sont intervenus pour le maîtriser, il a commencé à les insulter violemment. Privé de liberté, il a été déféré au parquet de Liège où il a été entendu sur les faits. Il a alors expliqué avoir crié pour fêter la fin du Ramadan. Il a finalement été relaxé.

www.lesoir.be

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

«Virus», un tentaculaire trafic de drogue bientôt jugé à Paris

C’est l’une des plus grosses affaires de blanchiment de trafic de drogue jamais démantelées en France. Baptisé « Virus », ce dossier instruit depuis février 2012 touche à sa fin. Selon nos informations, deux juges d’instruction parisiens viennent de renvoyer 40 personnes devant le tribunal correctionnel, conformément aux réquisitions du parquet de Paris. Le procès de cette affaire hors norme se déroulera du 17 septembre au 12 octobre prochain.

L’enquête initiale porte sur un trafic de cannabis structuré entre le Maroc et la France. Les tonnes de haschisch transitent et les billets circulent. Mais les enquêteurs découvrent très vite que les sommes colossales générées par ces transactions illicites sont ensuite récupérées par des collecteurs. En cinq mois par exemple, entre mars et août 2012, 182 collectes pour un montant minimum de 7,1 millions d’euros sont mises en évidence.

Plusieurs réseaux de collecte sont identifiés. Mais le principal est le système de compensation mis en place par la fratrie Elmaleh, dont cinq des sept membres sont renvoyés devant le tribunal correctionnel. A la tête d’une société de gestion patrimoine suisse, Meyer Elmaleh comptait parmi ses clients de nombreux et richissimes fraudeurs fiscaux français (dirigeants de société, médecins, avocat…). Lorsque ces derniers souhaitaient disposer de cash, il faisait appel à son grand frère Mardoché, chargé de récupérer les billets auprès des revendeurs de cannabis puis de leur remettre.

(…)

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Une voiture fonce dans une course cycliste à Wasmes (Belgique) : 19 blessés

Plusieurs coureurs cyclistes ont été blessés dimanche après-midi alors qu’ils disputaient une course à Wasmes (Colfontaine, Hainaut). Une voiture aurait percuté des coureurs, selon les premiers témoignages.

19 coureurs cyclistes ont été blessés à des degrés divers lors d’une course cycliste organisée dimanche après-midi à Wasmes dans le cadre du championnat provincial hors-FCWB.

Selon les premiers témoignages, une voiture aurait percuté des compétiteurs en pleine course. Le chauffeur de la voiture a fait un demi-tour dans une rue par laquelle la course passait, causant l’accident sans intention de le provoquer. L’épreuve a été neutralisée.

La bourgmestre de Colfontaine, Luciano D’Antonio, a confirmé l’accident en précisant que 3 SMUR étaient sur place

www.rtbf.be

(Merci à Max Patton)

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Turin (Italie) célébre la fin du Ramadan

Solution 1 : Faire un don avec paypal ou carte bancaire


Solution 2 : S’abonner avec paypal

Option A : paiement mensuel

Option B : paiement hedomadaire


Solution 3 : Faire un don par chèque

Chèque à l’ordre d’Esprit de Clocher

Esprit de Clocher 64, rue Anatole France 92300 Levallois-Perret France


Solution 4 : Faire un don en Bitcoin

Adresse bitcoin : 1KyyRyYGMMfxYi6qCGkFARQ1TcqcrumoC4


PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Kamini – Eul’Vraie France

Solution 1 : Faire un don avec paypal ou carte bancaire


Solution 2 : S’abonner avec paypal

Option A : paiement mensuel

Option B : paiement hedomadaire


Solution 3 : Faire un don par chèque

Chèque à l’ordre d’Esprit de Clocher

Esprit de Clocher 64, rue Anatole France 92300 Levallois-Perret France


Solution 4 : Faire un don en Bitcoin

Adresse bitcoin : 1KyyRyYGMMfxYi6qCGkFARQ1TcqcrumoC4


PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

“Mon mari m’avait épousée pour avoir un titre de séjour ”

C’est après son mariage que Malika a découvert que l’homme qu’elle aimait ne voulait que des papiers… Elle a réussi à prouver l’imposture et à faire annuler son mariage.

Malika était convaincue d’avoir trouvé l’âme sœur. Elle est en réalité tombée dans un piège. « Une duperie aux sentiments qui a brisé à jamais mon cœur et ma confiance dans les hommes », regrette la célibataire de 48 ans. Aujourd’hui, Malika témoigne pour alerter des dangers du mariage gris. Il lui aura fallu huit ans pour réussir à parler publiquement de cette trahison. « J’ai mis des années à me reconstruire, reconnaît-elle. J’ai fait le deuil du mariage. J’avoue aller à contrecœur aux mariages des autres. Ça reste une épreuve pour moi, ça me rappelle trop de mauvais souvenirs. Je ne me remarierai plus. Pour moi, c’est fini, je ne fais plus confiance aux hommes. Face à eux, je suis un bloc de béton. »

Comptable de profession, Malika a 36 ans lorsqu’elle le rencontre. Tous les matins, elle passe devant un chantier de Marseille où le jeune homme est ouvrier. « Cet homme m’a fait une cour assidue. D’abord des sourires et des bonjours polis, puis il m’a abordée pour faire connaissance. J’ai aimé son culot. »

Au fil des rendez-vous, la Française tombe sous le charme du jeune Algérien de huit ans son cadet. « Il était beau, attentionné, galant et tendre. Je n’avais jamais été autant séduite par un homme« , confie Malika. Ferhat ne cache pas qu’il est en situation irrégulière. « J’étais tombée amoureuse de l’homme et non d’un statut civil. » Après plusieurs mois d’une relation idyllique, Ferhat la demande en mariage. Malika accepte, persuadée d’avoir enfin trouvé l’homme de sa vie.

« A 36 ans, je voulais des enfants. J’étais la petite dernière de la fratrie et toute ma famille y a cru. Sauf mon père. Il me répétait de prendre mon temps, de faire le mariage religieux, de vivre ensemble avant de passer à la mairie. Mais je croyais au prince charmant. » Le couple se marie civilement en décembre 2005 et s’offre un mariage religieux fastueux quatre mois plus tard. Malika est sur un petit nuage. Le bonheur sera de courte durée.

Un an plus tard, son fiancé change subitement d’attitude. « Lorsqu’il a reçu son titre de séjour, valable dix ans, le masque est tombé. Je me suis retrouvée face à un inconnu. » Son mari découche, la dénigre et se montre agressif. « Il m’a annoncé qu’il me quittait, car il ne me supportait plus. » L’épouse éplorée est alors convoquée au commissariat. Elle découvre ébahie que son époux porte plainte contre elle pour coups et blessures, dossier médical à l’appui.

www.closermag.fr

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Angela Merkel va-t-elle perdre son poste de chancelière cette semaine ?

Angela Merkel pourrait être obligée de quitter son poste cette semaine. La chancelière allemande est confrontée à une fronde sans précédent sur la politique migratoire de l’aile la plus à droite de sa coalition.

Le gouvernement d’Angela Merkel va-t-il chuter cette semaine? La chancelière allemande joue son avenir politique à la suite d’une fronde sans précédent de l’aile la plus à droite de sa coalition gouvernementale, qui réclame plus de fermeté aux frontières. Le ministre de l’Intérieur Horst Seehofer (CSU, les Catholiques bavarois, alliés historiques de la CDU de Merkel) veut durcir la politique migratoire de l’Allemagne et doit présenter ses mesures en début de semaine (lundi ou mardi). Horst Seehofer veut refouler aux frontières allemandes les migrants déjà enregistrés dans un autre pays européen et menace de passer à l’acte contre l’avis de la chancelière qui a bloqué le projet et plaide pour une solution européenne globale. Il veut aussi constituer avec ses homologues de Rome et Vienne ce que le chancelier autrichien Sebastian Kurz appelle « un axe des volontaires » pour s’attaquer à l’immigration clandestine. A partir de lundi, le parti de Horst Seehofer doit décider si le ministre imposera ses vues par décret, ce qui pourrait amener à son limogeage voire à une chute du gouvernement Merkel.

Le bras de fer oppose deux partis frères sur le papier, mais en conflit quasi-permanent depuis l’arrivée de plus d’un million de demandeurs d’asile dans le pays en 2015 et 2016 : les démocrates-chrétiens (CDU) de la chancelière, au pouvoir depuis plus de 12 ans, et le mouvement bavarois CSU, nettement plus à droite, du ministre de l’Intérieur Horst Seehofer. Après cette initiative de son ministre, Angela Merkel a demandé à son camp du temps pour négocier des solutions à la fois européennes et bilatérales, avec les principaux pays d’accueil comme l’Italie et la Grèce, au prochain sommet de l’UE fin juin.  (…)

www.lejdd.fr

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Sélestat (67) : A 13 ans, elle agresse avec un couteau un enfant dans la rue pour lui voler son cartable

A tout juste onze ans, se faire menacer par une arme blanche dans la rue, peut marquer à vie. C’est malheureusement la mésaventure vécue par un enfant mercredi en début d’après-midi à Sélestat (Bas-Rhin). En pleine rue, (au niveau de la filature), le jeune garçon a été agressé par une fille âgée de 13 ans. Celle-ci, sous la menace d’une arme blanche, lui a réclamé son cartable, rapportent les Dernières Nouvelles d’Alsace.

Ce dernier le lui a donné au plus vite avant de s’en aller en courant se réfugier chez son père, sur son lieu de travail, précisent nos confrères. La description précise faite par le jeune garçon a permis à la police d’identifier et interpeller rapidement la jeune fille, déjà connue de leur service. Le cartable avec tout son contenu a pu être retrouvé et la jeune fille a tout avoué. Relâchée, elle sera convoquée devant le juge des enfants.

www.20minutes.fr

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Donald Trump a-t-il lancé à Emmanuel Macron que «tous les terroristes sont à Paris»?

« Nous démentons fermement. Tout est faux ». L’Elysée a démenti catégoriquement samedi des propos attribués à Donald Trump par le Wall Street Journal, selon lequel le président américain aurait lancé à Emmanuel Macron au G7 que « tous les terroristes sont à Paris ».

Selon le WSJ, qui cite des diplomates européens présents dans la salle, Donald Trump aurait tenu des propos abrupts à ses homologues du G7, notamment sur les migrants et le terrorisme, pendant leurs réunions les 8 et 9 juin au Québec.

A l’adresse du Premier ministre japonais Shinzo Abe, il aurait ainsi lancé : « Shinzo, tu n’as pas ce problème (d’immigration), mais je peux t’envoyer 25 millions de Mexicains et tu perdras ton poste très vite ». A Emmanuel Macron, il aurait asséné : « tu dois connaître ça, Emmanuel, parce que tous les terroristes sont à Paris ».

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker aurait lui été traité de « tueur brutal » par le président américain à cause des lois antitrust européennes contre les groupes high-tech américains.

Donald Trump a démenti samedi les affirmations du quotidien américain, l’accusant sur Twitter d’être un média de « fake news » et de donner une fausse image de ses rapports avec les autres dirigeants du G7 qui ont selon lui été, photos à l’appui, très cordiales.

Le G7 a tourné au fiasco samedi dernier quand Donald Trump, juste après la fin du sommet, a rejeté le communiqué final difficilement négocié, qu’il venait pourtant d’approuver quelques heures plus tôt, reprochant au Premier ministre canadien Justin Trudeau de l’avoir trahi.

www.20minutes.fr

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture