Allemagne : une « déséquilibrée », sympathisante de l’État islamique, attaque des policiers avec un cutter

Dimanche, à Mülheim, une femme a attaqué des policiers avec un cutter, en criant «Allahu akbar». Dans l’appartement de l’agresseuse, la police a retrouvé des drapeaux de l’État islamique.

Les deux policiers étaient intervenus dimanche matin dans l’appartement de la femme après qu’elle ait jeté dans la rue des meubles, des lampes, des tabourets et des livres depuis la fenêtre de son appartement situé au cinquième étage.

Les fonctionnaires sont parvenus à maîtriser la femme voilée de 53 ans à l’aide de gaz au poivre. Elle a été légèrement blessé au cours de l’intervention et a ensuite été emmenée dans un établissement psychiatrique. Dans l’appartement, des drapeaux ont été trouvés qui indiquent une sympathie pour les milices terroristes de l’État islamique.

N24

(Traduction libre Fdesouche)

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Rennes et Saint-Jacques-de-la-Lande (35) : la nuit d’Halloween vire aux affrontements urbains (MàJ)

01/11/16

[embedded content]


31/10/16

Feux de poubelles et de voitures, véhicules de pompiers, de police et bus caillassés… La nuit d’Halloween est particulièrement agitée ce soir à Rennes et à Saint-Jacques-de-la-Lande.

« On est là pour venir porter secours aux gens et sauver des vies ! Pas pour se faire caillasser », raconte, dégoûté, ce sapeur-pompier rennais. Ce lundi soir, alors que ses collègues ont sauvé des vies sur un incendie d’appartement à Villejean, lui s’est fait caillasser alors qu’il tentait d’éteindre un feu de poubelle toujours à Villejean. Sans motif et sans raison, des bandes de jeunes avaient décidé de fêter Halloween à leur façon.

En allumant des feux sauvages, détruisant du matériel urbain et également en lançant des projectiles sur les bus du Star et en bloquant leurs circuits. Une frénésie de violence gratuite. […]

Alertés, les policiers, dont les effectifs de la brigade anti-criminalité, interviennent pour protéger les pompiers et surtout empêcher les bandes de continuer à semer la panique dans le quartier. Vers 20 heures, ce sont une cinquantaine de jeunes qui font face à la police.

Ambiance très tendue d’autant que d’autres incidents se produisent dans d’autres quartiers. À la Bellangerais, à Maurepas, à la Poterie mais aussi à Saint-Jacques-de-la-Lande où, la encore, des pompiers sont pris à parti et des feux de poubelles allumés.

À 23 heures, de nouveaux incidents sont signalés. La nuit n’est pas finie et les forces de l’ordre restent sur le qui-vive.

Ouest France

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

« Poutine ogre d’Halloween » par Daniel Schneidermann (Rue 89)

Si je vous dis « Valdai », sans doute ce nom ne vous évoque-t-il rien. Normal, aucun de vos médias ne vous en a parlé. Si je vous précise qu’il s’agit du « Davos russe », cela vous rappellera peut-être vaguement notre émission avec Monique Pinçon-Charlot et Hubert Védrine, dans laquelle ce dernier nous expliquait que cette réunion annuelle, en Russie, était maintenant bien plus intéressante que les rendez-vous de Bilderberg.

Or donc, Valdai s’est tenu la semaine dernière. Comme prévu, silence radio dans la presse française.

Quand on parle du « Bilderberg russe », d’ailleurs, c’est partiellement inexact, puisque une partie au moins des débats de Valdai est publique. Ainsi du discours de Poutine, qui a été télévisé en direct. Question transparence, les Russes battent donc les Occidentaux. Notons-le simplement au passage.

Dans ce désert, il faut remarquer une oasis : un long article de Sylvie Kauffmann, ancienne correspondante du Monde à Moscou. Une analyse plutôt honnête du discours de Poutine, où l’on note pourtant cette incise ironique de l’auteure : Poutine « se plaint le plus sérieusement du monde de ne pas avoir de “ machine de propagande ”, pas même l’équivalent “ de CNN ou de la BBC ” ».

« Le plus sérieusement du monde » indique que Sylvie Kauffmann ne prend pas cette analyse poutinienne au sérieux.

Hélas, elle ne précise pas pourquoi. Considère-t-elle que les grands médias américains, dont une bonne partie a pris position officiellement pour Hillary Clinton, ne constituent pas une « machine de propagande » ? Considère-t-elle que la vision du monde russe dispose d’un outil aussi performant que les chaines d’info américaines ?

Le plus intéressant de cet article, c’est son titre : « Poutine se repait de la révolte des masses en Occident ». Sans un seul guillemet, ce qui signifie que Le Monde le reprend à son compte. L’œil est d’abord attiré par le verbe. Poutine, donc, « se repait ». Se repait, comme un fauve d’un festin d’antilopes, comme un ogre qui avale au petit déjeuner sa ration d’enfancelets. On connaissait le Poutine joueur d’échecs, machiavélique, dissimulateur, inquiétant, des « Que veut Poutine ? A quoi joue Poutine ? », et autres titres pour Halloween. Voici l’Ogre. On progresse.

Mais la suite est tout aussi mystérieuse. Le Monde considère donc assister à une « révolte des masses en Occident ». Chaque mot de ce titre nous plonge dans un abîme d’interrogations. Où donc Le Monde voit-il « une » révolte unique des masses, pouvant servir de festin à Poutine ? Où voit-il des barricades, des insurrections, des villes en flammes ?

Qui sont « les masses » ?

Et ces « masses », tout droit surgies de la logomachie communiste du XXe siècle. Qu’est-ce que Le Monde inclut donc dans les « masses » ? Les manifestants de Nuit Debout ? Les Brexiteurs britanniques ? Les policiers français enfoulardés ? Les électeurs de Sanders ? De Trump ? De Corbyn ? De Le Pen ? Les anti-migrants allemands ? Les producteur laitiers français ?

Tous ces phénomènes sociaux ou électoraux sont certes concomitants. Le Monde les met-il dans le même sac ? Sous couvert de la dénoncer, Le Monde semble donc étrangement reprendre à son compte la propagande russe (laquelle, oui, à sa petite échelle, si peu comparable à CNN, se déploie en effet en Occident), livrant ainsi le sentiment que Poutine a réussi au-delà de ses espérances, puisqu’il est parvenu à emboucaner Sylvie Kauffmann.

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

« Pauvrophobie » : le rejet du pauvre s’exprime plus ouvertement aujourd’hui

Isabelle Rey-Lefebvre, journaliste au « Monde », a répondu à vos questions sur le rejet grandissant du pauvre et du migrant que traduisent les incendies volontaires contre des centres d’accueil ou la baisse de subventions aux associations. (…)

Dav : Vous ne confondez pas, par hasard, les pauvres avec les migrants ?

Isabelle Rey-Lefebvre : Parmi les sans-abri, pauvres, étrangers, Européens ou non Européens sont, de fait, confondus. Même si ce n’est effectivement pas la même population, on peut toutefois noter que les migrants sont souvent de jeunes hommes éduqués, polyglottes et familiers avec Internet.

Les sans-abri sont soit des familles à la rue – ce qui est d’ailleurs un phénomène assez nouveau – d’Europe de l’Est, soit des personnes qui ont le plus souvent subi à la fois une rupture familiale et économique. (…)

Le Mode

Merci à cathyB

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Montpellier : l’agresseur, un migrant mineur isolé, tabassé par sa victime

Le mineur, âgé de 16 ans, ne s’est pas rendu à sa convocation à l’hôtel de police. Et pour cause, il a remis le couvert mais cette fois, rossé par sa victime, il a fini au CHU.

Il avait été interpellé dimanche 23 octobre au soir pour vol. Relâché, il avait réitéré mardi 25. Mais ce deuxième passage en garde à vue ne l’avait visiblement pas calmé. Car cet adolescent âgé de 16 ans, bénéficiant du statut de mineur isolé et pris en charge par le Département, a remis le couvert une troisième fois.
Une fracture du plancher d’une orbite

Relâché mercredi 26 octobre à l’issue de son audition mais reconvoqué pour le lendemain, le garçon ne s’est jamais présenté à l’hôtel de police. Et pour cause : dans la nuit, vers 1 h, il avait été transporté au CHU. Victime notamment d’une fracture du plancher d’une orbite. Soit la résultante d’un nouveau vol à l’arraché dont il est soupçonné. Un fait survenu sur l’esplanade Charles-de-Gaulle.
Mais cette fois, les choses ne se sont pas déroulées comme il l’espérait. Car sa victime ne s’est pas laissé faire et a rossé le jeune homme. Une pluie de coups à laquelle le voleur présumé a mis un terme en s’enfuyant, avant d’aller se réfugier au musée Fabre. Et se mettre sous la protection des vigiles du lieu pour éviter de recevoir une seconde couche. Mauvaise pioche donc. En attendant une troisième garde à vue et son probable défèrement devant le parquet des mineurs. Sachant que, le soir des faits, il avait un gramme d’alcool par litre de sang.

(…) Le Midi Libre

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Danemark : Un réfugié syrien en fuite après la découverte de sa femme et ses deux filles dans son congélateur (Màj)

01/11/2016

[embedded content]


31/10/2016

Les corps d’une réfugiée syrienne et de ses deux filles assassinées ont été découverts dimanche au Danemark dans un congélateur, selon la police qui a lancé une chasse à l’homme pour retrouver le père.

Une femme de 27 ans, deux filles de 7 et 9 ans
Les corps inanimés de la jeune femme de 27 ans et des fillettes âgées de sept et neuf ans ont été découverts dans leur appartement d’Aabenraa par un parent inquiet de ne pas avoir de nouvelles depuis plusieurs jours. « La police est entrée dans l’appartement et a trouvé les trois corps dans un congélateur », selon la police.

Le mari activement recherché
« Le mari de la victime et père des enfants ne se trouvait pas dans l’appartement et est activement recherché », a-t-elle précisé.

La famille était arrivée au Danemark en 2015 et avait obtenu le statut de réfugiés. Le pays scandinave, ultime pays de transit sur la route migratoire avant la Suède, destination privilégiée des demandeurs d’asile en Europe du Nord, a reçu 21 000 migrants en 2015. Le flux s’est considérablement tari après le rétablissement par Copenhague des contrôles à ses frontières début 2016.

Le Dauphiné

Merci à texh

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Primaire démocrate : Clinton prévenue à l’avance de questions des débats (màj Sujets de BFMTV et LCI)

Hillary Clinton a reçu en avance des questions qui lui ont été posées lors de débats de la primaire démocrate, révèlent des emails publiés aujourd’hui par WikiLeaks, qui confirment des accusations lancées par Donald Trump.

[embedded content]

[embedded content]

CNN issues a statement saying it has dumped Donna Brazile after 2nd WikiLeaks email reveals her rigging debate questions for Hillary Clinton

— WikiLeaks (@wikileaks) 31 octobre 2016

Un des emails rendus publics est particulièrement parlant : rédigé par l’actuelle présidente intérimaire du Parti démocrate, Donna Brazile, il est adressé à John Podesta, président de la campagne de Mme Clinton et Jennifer Palmieri, directrice de la communication de la candidate. Le message est daté du 5 mars, veille d’un débat qui s’est déroulé dans la ville septentrionale de Flint, devenue symbole des injustices sociales aux Etats-Unis en raison de son réseau d’eau gravement contaminé au plomb.

« Une des questions qui sera posée à HRC (Hillary Rodham Clinton, NDLR) proviendra d’une femme qui a une éruption cutanée » avertit Mme Brazile, qui officiait alors comme commentatrice sur la chaîne CNN. « Sa famille a été empoisonnée au plomb et elle demandera ce qu’Hillary pourrait faire pour les gens de Flint si elle devient présidente » précise Donna Brazile. (…)

Depuis des semaines le candidat républicain à la présidentielle, Donald Trump, répète que sa rivale a été avantagée dans la campagne de la primaire démocrate face à son principal concurrent Bernie Sanders, notamment en bénéficiant à l’avance des questions des débats. M. Trump n’a pas présenté de preuves à l’appui de ses affirmations mais les faits lui ont ici donné raison. Les emails rendus publics par WikiLeaks ont été piratés sur le compte de John Podesta, par des hackers proches du pouvoir russe, selon les services de renseignement américains.

(…) Le figaro/a>

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Suède : pays où les femmes sont le mieux considérées

Une étude de l’ONG « Save the children » parue en octobre a classé les États selon la place accordée en femmes dans la société, en fonction de différents critères. Les pays nordiques sont en tête du classement. Le Niger est le pays qui respecte le moins la condition féminine.

[…] Cinq indicateurs ont été pris en compte pour déterminer ce classement : le mariage précoce, l’éducation scolaire, la grossesse à l’adolescence, la mortalité maternelle et la proportion de femmes au Parlement.

Derrière la Suède, figure en seconde place la Finlande puis la Norvège. Les trois pays nordiques ont en commun une forte présence de femmes au Parlement, et des taux de mariages précoces et de mortalité maternelle quasi nuls. Par exemple, seulement 3 femmes décèdent sur 100.000 naissances en Finlande, chiffre partagé avec la Pologne et la Grèce. Les trois pays comptant le plus de femmes parlementaires sont le Rwanda (64%), suivi par la Bolivie et Cuba.

Certains pays développés pointent plus bas comme les États-Unis à la 32e place derrière l’Algérie. Ceci s’explique par une plus faible représentation des femmes au Parlement, un taux de fécondité relativement haut chez les adolescentes et une mortalité maternelle non négligeable, 4 femmes sur 100.000 selon le rapport.

La France n’est pas mieux lotie à la 18e place principalement pour le modeste taux de parlementaires femmes. […]

Ouest France

Merci à cathyB

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Chroniques de Nora, une surveillante de collège de banlieue parisienne

Chaque semaine, Nora Busigny surveillante dans un collège classé REP nous raconte son expérience, parfois incroyable, dans un établissement de région parisienne.

Cette jeune femme de 20 ans effectue un mi-temps de 18 heures (justifié par ses études), qui l’oblige à être présente trois jours de la semaine : le mercredi matin, le jeudi après-midi et le vendredi toute la journée. « Les faits que je vais relater ici se sont hélas déroulés durant mes trois jours de présence, à tel point que plusieurs de mes collègues m’ont dit, en riant à moitié, que je devais être maudite… »

Extraits:

[…] Mohammed, 14 ans, est en quatrième, et pour se faire de l’argent de poche, il fait le « chouf », le guetteur pour des « grands » qui revendent de la drogue.

Mohammed avait grimpé les échelons. Il occupait aujourd’hui un poste plus risqué, mais qui rapportait mieux. Il me raconta alors que la cité qui se trouvait près du collège n’offrait pas que de simples appartements familiaux. Plusieurs de ces studios étaient réaménagés en réserves ou même en serres, renfermant de quoi vendre aisément durant plusieurs années.

[…] Alors qu’elle tente de maîtriser 10 bagarres simultanées, Nora essuie un coup de poing qui la laisse à terre […]

[…] Nora, pionne dans un collège, tente d’aider Samir à ne pas avoir honte de ses préférences sexuelles. Mais la pression sociale est forte […]

[…]Clara, une élève de quatrième, vient d’agresser son prof de SVT. Nora, la surveillante, va essayer de comprendre ce qui lui est passé par la tête.

[…]Je n’en croyais pas mes yeux. Je connaissais bien Clara, enfin je croyais la connaître. C’était une élève de quatrième, une métisse plutôt jolie et coquette. Récemment, elle s’était bagarrée à coups de griffes et de cheveux tirés avec l’une de ses suiveuses. Mais, rien chez elle ne me laissait présumer une personnalité si complexe.

[…]Je réagis immédiatement quand j’entends des cris venir des toilettes des garçons ; un sixième en sort en hurlant. Je me précipite et assiste à une scène pour le moins déstabilisante: Moha est accroupi sur Ibrahim, un élève assez fort et lui serre si violemment le cou qu’il en est devenu livide, bien qu’il soit noir de peau. De part et d’autre de Moha, Alexandre, mon collègue et Youssef, un autre élève, tentent de le faire lâcher prise. Mais Moha semble comme possédé, ses yeux habituellement doux sont injectés de sang et il se mord violemment les lèvres, laissant des gouttes de sang s’écouler le long de son menton. Tout se passe très vite, je pousse un cri strident et Alexandre fait une clé de bras à Moha pendant que Youssef éloigne Ibrahim. Je me précipite sur lui pour vérifier s’il respire encore et envoie un des élèves qui regardait la scène prévenir les secours. Moha semble reprendre ses esprits et ne cesse de murmurer « Pardon, pardon, pardon… » Alexandre le lâche tout en laissant comme consigne à Youssef de ne pas s’en éloigner et m’aide à transporter Ibrahim hors des toilettes, celui-ci bien que conscient ne tient pas debout. Les pompiers arrivent.

[…] Moha explique à la CPE qu’il n’a jamais voulu en arriver là, mais qu’Ibrahim, qui est pourtant son ami, n’arrive pas à comprendre qu’il ne voulait pas « jouer à se taper ». Il n’a cessé de le taquiner et de le pousser. Moha a alors « pété un câble » quand Ibrahim a fait semblant de lui jeter de l’eau dans les toilettes. Il affirme ne plus se souvenir de rien ; il semble d’ailleurs complètement groggy. Il y aura un conseil de discipline pour décider ou non de son renvoi.

Le Point

Merci à cathyB

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture