Nadine Morano évoque une « modification de la population »

L’eurodéputée a fait part, lors d’une réunion des Amis du Crif, de sa volonté de maintenir « l’identité culturelle de la France ».

(…) Dénonçant une « modification de la population » en France, Nadine Morano s’est de nouveau référée à son enfance dans une « cité » de l’agglomération nancéienne pour étayer son constat. « Il a commencé à y avoir des problèmes quand on a mis tous les immigrés à l’intérieur. Vous croyez que ça apporte quoi des gens sans papiers, séparés de leur famille, sans ressources ? Ça crée du trafic de drogue, de la délinquance, de la prostitution », a-t-elle affirmé comme l’indique Metronews.

L’ancienne ministre du gouvernement Fillon serait-elle ainsi une partisane de la théorie du « grand remplacement », si chère à certaines voix de l’extrême droite qui évoquent une substitution de la population « de souche » par des étrangers non européens ? Interrogée à ce sujet devant le Crif, l’intéressée a voulu prendre ses distances. « Nous n’en sommes pas encore là. Mais nous vivons une vague migratoire de masse ». (…)

Source

Merci à oxoxo

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Terrorisme islamique : «On peut y voir la manifestation d’une ‘fierté musulmane’»

Tribune d’Albert Bastenier, sociologue, professeur émérite de l’université catholique de Louvain (Belgique), évoluant « une société de quasi-apartheid » dont souffriraient la « minorité ethnique arabo-musulmane marginalisée »

Il est l’auteur de « Qu’est-ce qu’une société ethnique. Racisme et ethnicité dans les sociétés européennes d’immigration ».

Pour ce qui concerne le passage des jeunes d’origine musulmane vers le terrorisme, il s’agit visiblement d’une violence réactive au déni d’eux-mêmes qu’ils ont expérimenté à l’intérieur d’une Europe qui les rejette et qu’ils rejettent. On peut donc y voir la manifestation d’une « fierté musulmane » qui exerce un pouvoir d’attrait et attise la radicalisation d’un sentiment d’appartenance vis-à-vis d’une « communauté imaginaire ».

Les attentats du 22 mars à Bruxelles ont été perpétrés par de jeunes hommes issus de l’immigration, qui ont grandi en Belgique ou en France, tout en se réclamant finalement du djihad. Ce nouvel épisode du terrorisme islamiste intensifiera inévitablement les craintes et même l’hostilité que l’opinion publique développe à l’égard de tous ceux qui appartiennent à leur groupe d’origine musulmane. Ne fera que s’approfondir le fossé qui, depuis plusieurs décennies en Belgique comme dans le reste de l’Europe, n’a cessé de se creuser entre eux et la société dont, irréversiblement, ils forment pourtant un segment constitutif.

De cette façon tend à se confirmer le séparatisme social qui s’est ethniquement établi entre les «majoritaires» qui détiennent les avantages de l’appartenance native au territoire national, et les minoritaires » qui campent au milieu de la société sans en faire véritablement partie. La question de «l’intégration des immigrés» s’impose ainsi une nouvelle fois à l’attention.


[…]

Car le terrorisme, plutôt que d’être alimenté par des haines culturelles irréductibles, est le fruit des craintes et des incertitudes identitaires, politiques et économiques, liées au tréfonds des traumatismes associés aux transplantations de populations.

De cette façon tend à se confirmer le séparatisme social qui s’est ethniquement établi entre les «majoritaires» qui détiennent les avantages de l’appartenance native au territoire national, et les «minoritaires» qui campent au milieu de la société sans en faire véritablement partie. La question de «l’intégration des immigrés» s’impose ainsi une nouvelle fois à l’attention. […]

il conviendrait d’ailleurs mieux de concevoir qu’il s’agit en réalité de la nécessaire « réintégration globale des sociétés élargies par l’immigration ». Car ces dernières sont devenues irréversiblement composites, pluriculturelles et, de ce fait, « post-nationales ». […]

Le Monde

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Nantes : des violences tout l’après-midi, 8 interpellations et trois blessés chez les forces de l’ordre

Le centre-ville de Nantes a été le théâtre de violences tout l’après-midi après la manifestation contre le projet de loi travail..

La manifestation contre la loi travail, qui a mobilisé entre 12.000 et 30.000 manifestants ce jeudi matin à Nantes, a été marquée par d’importants débordements à l’issue du défilé. Près de 500 jeunes sont restés attroupés tout l’après-midi en centre-ville, défiant à de multiples reprises les forces de l’ordre par des jets de projectiles (pierres, bouteilles…) et dégradant du mobilier urbain. La grande majorité des violences étaient l’apanage de quelques dizaines d’individus masqués ou cagoulés.

Les dégâts sont déjà importants. Plusieurs vitrines de commerces, panneaux publicitaires et parois de station de tramway ont été brisés. La façade de l’hôtel de ville de Nantes, ainsi que la permanence du député François de Rugy, ont été vandalisées à la peinture. Deux voitures et plusieurs poubelles ont été incendiées. Quelques véhicules ont été endommagés. Des éléments de chantier ont également été déplacés et détruits.

La police annonce avoir procédé à huit interpellations pour jets de projectiles ou outrage sur les forces de l’ordre. Tous sont des hommes, âgés de 16 à 20 ans. L’un d’entre eux était en possession d’une batte de baseball. Par ailleurs, deux policiers et un gendarme seraient légèrement blessés. […]

20 Minutes et Ouest France

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

« Je m’occupais d’un chat » : Reda Kriket, le nouveau Jawad ?

La chaîne TF1 a pris connaissance de dix de ces interrogatoires. Kriket s’y présente comme un vendeur de « bibelots, de bijoux anciens » sur les marchés de Bruxelles. Il a reconnu avoir loué, à l’été 2015, l’appartement d’Argenteuil, dans lequel la police antiterroriste a retrouvé un arsenal qui constitue « à l’évidence les préparatifs d’une action terroriste imminente », aux yeux du procureur de la République, François Molins.

[…] C’est loin d’être tout. Le 12 mars dernier, l’une de ses conversations téléphoniques est interceptée par la police. Reda Kriket y interroge son interlocuteur : « On ramène la guitare ? Tu as besoin de la guitare, toi ? » « Guitare » ? Face aux enquêteurs, il explique : « Je parle en codes de fou, je donne peu de détails au téléphone. » Avant de s’embarquer dans une explication visiblement peu crédible : « Quand je dis guitare, je veux dire que je dois dormir chez une personne qui m’a une fois montré une guitare. »

Kriket est-il parti en Syrie ? Les enquêteurs se posent la question. Il part au moins en Turquie en septembre 2014. Où il reste, supposément, jusqu’en janvier 2015. « Mon ex-compagne est turque », explique à la police l’homme visiblement porté sur la cause animale. « Je me suis occupé d’un chat trouvé sur place, et j’ai soigné mes dents. » […]

Quant aux cinq passeports volés retrouvés chez lui, « je les ai achetés à des clandos de Barbès qui vendent tout. On vend de tout à Barbès. » Il y avait aussi pile cinq kalachnikovs. « C’est vraiment un hasard », jure Kriket, qui se mure ensuite dans le silence.

Le Nouvel Obs

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Zurich : une jeune femme agressée sexuellement par un requérant d’asile érythréen de 18 ans

Un chauffeur de taxi a alerté les forces de l’ordre zurichoises, ce jeudi aux alentours de 00h30.

[…] Arrivés sur place, les agents sont tombés sur plusieurs taxis ainsi que la Suissesse de 25 ans en question. Elle leur a expliqué qu’elle était assise sur les escaliers qui mènent à la pharmacie de la gare lorsqu’un inconnu l’a approchée et lui a demandé une cigarette. Juste après lui en avoir donné une, il l’aurait agrippée et plaquée au sol, où elle aurait subi des contraintes sexuelles de sa part.

Mais la jeune femme s’est débattue et a appelé au secours. Des chauffeurs de taxi ont alors accouru pour l’aider. Ils ont essayé en vain de retenir l’agresseur, mais celui-ci est parvenir à s’enfuir. Il a pu être interpellé peu après par les forces de l’ordre. Il s’agit d’un requérant d’asile érythréen de 18 ans.  […]

Source

Merci à livercingetorix

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Grèce : Manifestation de migrants pour l’ouverture des frontières

Le plaidoyer des manifestants dans les rues d’Athènes. Près d’un millier de personnes, demandeurs d’asile et militants des droits de l’Homme ont réclamé hier l’ouverture des frontières et l’annulation de l’accord entre l’Union européenne et la Turquie. Un accord qualifié de raciste par les manifestant et qui prévoit qu’Ankara reprenne tous les réfugiés partis du territoire turc pour rejoindre l’Espace Schengen.

[embedded content]

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Europe : Des chars américains seront à nouveau présents en permanence sur le continent

Une brigade blindée américaine sera déployée en permanence en Europe de l’Est à partir de février 2017. Cette nouvelle mesure vise à rassurer les pays alliés d’Europe de l’Est et à dissuader toute tentative d’agression de la part de Moscou.

Cette brigade sera déployée par rotation de 9 mois. Six pays sont concernés : Estonie, Lettonie, Lituanie, Pologne, Roumanie, et Bulgarie. Selon le Pentagone, l’armée américaine sera ainsi en mesure d’avoir très rapidement une division prête à combattre.

[embedded content]

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Bobigny (93) : la gratuité de la cantine scolaire tourne au cauchemar

C’est l’heure du sauté de veau et de la printanière de légumes. Mais aussi et surtout des cris des gamins déchaînés qui s’installent dans le réfectoire de l’école élémentaire Paul-Eluard, à Bobigny.

«C’est comme ça tous les jours et ce n’est pas agréable, ni pour nous ni pour les enfants», reconnaît l’une des employées de la cantine, questionnée par une dizaine de parents d’élèves agacés par la mauvaise gestion de la pause de midi dans l’école. Avec la mise en place de la cantine gratuite dans les écoles élémentaires de la ville en janvier 2015, 72% des enfants mangent à l’école, contre 55% avant. […]

Malgré les lourds travaux d’agrandissement du réfectoire tout neuf et l’installation de sols et de plafonds antibruit, les parents d’élèves ne sont pas satisfaits et dénoncent une «promesse de campagne mise en place à la va-vite». Le principal grief : les neuf animateurs embauchés par la ville pour surveiller les enfants pendant la pause méridienne ne sont pas tous formés et n’ont aucun responsable pour les aiguiller. Et les absences, régulières, ne sont jamais remplacées. […]

A la sortie de la cantine, à l’heure exacte de la sonnerie, pas le temps de digérer pour les écoliers. Il faut déjà reprendre les cours. «Les enseignants n’en peuvent plus, assure une maman. Car les enfants sont nettement plus énervés et violents qu’avant. Ils nous conseillent de ne pas mettre nos enfants à la cantine…» Contactée, la municipalité n’a pas répondu à nos questions.

Le Parisien

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture

Souppes-sur-Loing (77) : 2 mineurs interpellés pour 4 incendies de pavillons

[unable to retrieve full-text content]

Souppes-sur-Loing, le 23 mars. L’incendie d’un 4e pavillon à Souppes, le 23 mars dernier, avait conduit les policiers à arrêter deux mineurs, auteurs des faits, dans la soirée. Les deux mineurs de 15 ans, auteurs de quatre incendies de pavillons à Souppes-sur-Loing, viennent d’être placés dans un centre éducatif pour mineurs dans l’Essonne, pour six […]

Cet article Souppes-sur-Loing (77) : 2 mineurs interpellés pour 4 incendies de pavillons est apparu en premier sur Fdesouche.

PARTAGEZ ! ...
Continuer la lecture