Archive for août, 2014

La Folle de Cayenne et la Parasite incompétente veulent tuer notre civilisation

août 31, 2014

TaubirabelkacemLes observateurs ne comprennent toujours pas pourquoi Manuel Valls, nouveau premier ministre, garde Christiane Taubira à Vendôme. D’autant que, lors de l’université d’été de La Rochelle, qui a vu Valls se faire siffler par une partie de la salle, la Garde des Sceaux s’est permis, en toute impunité, de bafouer la solidarité gouvernementale, et allant participer aux travaux des amis de Montebourg et ceux qu’on appelle, abusivement, au PS les frondeurs.

Certes, l’inimitable Hollande raconte que c’est la femme la plus populaire de gauche, depuis que l’indépendantiste guyanaise a imposé, soutenue par Najat Belkacem, le mariage homosexuel à un pays qui n’en voulait pas. Il n’empêche, n’en déplaise à celui qui nous sert, pour notre plus grande honte, de président de la République, que la gauche, cela ne fait plus que 25 % dans le pays, et que les 75 % de Français qui n’en veulent plus exècrent Taubira plus que tout au monde. Comment pourrait-il en être autrement ?

Cette femme n’est que haine pour notre pays, et ne peut cacher son rejet des Blancs, et son côté revanchard (très sélectif, voir son silence sur les traites des arabes à l’encontre des noirs) contre l’esclavagisme. Son passage à la Justice se traduit par un cauchemar quotidien pour nos compatriotes. S’appuyant sur le Syndicat de la Magistrature et sa logique « Mur des Cons », la fanatique guyanaise laisse en liberté des dizaines de milliers de multirécidivistes, qui représentent, chaque jour, un péril mortel pour nos compatriotes.

Avec elle à Vendôme, on peut, dans notre pays, violer une femme, et ne pas aller en prison. On peut donner un coup de couteau au cœur d’un passant, le blesser grièvement, et être libre deux jours après. On peut, en meute, agresser à coups de pied au sol un malheureux, pour une cigarette refusée, ou un prétendu regard jugé comme provocant, et rentrer chez soi le soir. On peut en être à plusieurs dizaines de cambriolages, voire d’agressions physiques, et continuer à sévir, avec son bracelet électronique. On peut profiter d’un régime de semi-liberté, rentrer en retard, ivre, et ne pas être sanctionné.

vallstaubirariredealersPar contre, si on s’appelle William et Monique, et qu’en août 2012, en plein ramadan, excédés par des provocations de « jeûneurs », on sort la carabine à plomb, pour se faire respecter, sans blesser personne, le verdict tombe dans les 48 heures : 4 ans et 2 ans de prisons ferme, alors que cela était leur première infraction. Par contre, quand on s’appelle Anne-Sophie Leclère, et qu’on reprend un dessin publié ailleurs, représentant Taubira en guenon, l’association guyanaise Walwari dépose plainte, et des juges guyanais peuvent se permettre de condamner cette Française à 9 mois de prison, et 50.000 euros d’amende ! Sans oublier le FN, qui s’en prend 30.000 parce que la blogueuse avait appartenu à ce parti !

Laurent Obertone, auteur de « France Orange Mécanique », expliquait ce qu’il faut faire, dans notre pays, pour prendre 9 mois de prison : Il faut forcer un barrage et blesser sept policiers (Ouest-France, 1er juillet 2014), tabasser sa femme jusqu’à lui briser les côtes et agresser un unijambiste à l’aide d’une massue à pics (L’Observateur du Valenciennois, 9 mai 2011), donner un coup de tête à un cheminot (Le Parisien, 21 janvier 2014), agresser un chauffeur de bus et un passant (Le Phare dunkerquois, 28 décembre 2012), attaquer une famille et menacer de mort des policiers sous l’emprise d’alcool et de cannabis, en état de récidive (Ouest-France, 14 février 2013), tirer des coups de feu sur quelqu’un (L’Observateur du Douaisis, le 29 octobre 2011), être président local de SOS racisme, militant anti-violence, et défigurer sa compagne à coups de pied au visage, « avec acharnement », jusqu’à lui déchausser quatre dents, lui fracturer le nez, la couvrir de sang des pieds à la tête (la Voix du Nord, le 9 août 2012), se livrer à une séance de torture raciste sur un étudiant blanc -agression, séquestration, vol- (Metro, 20 juin 2013).

Les Français ont donc compris depuis longtemps que Taubira leur était hostile, les haïssait, et leur préférait la racaille, de qui elle se sent plus proche, que les enfants de colonisateurs qu’elle nous reprochera éternellement d’être.

Comment ne pas penser à la chanson « La Belle de Cadix », de Luis Mariano, dont une militante de Résistance républicaine avait piraté les paroles, transformant la chanson en « La folle de Cayenne », avec ce premier refrain :

La Folle de Cayenne
A des yeux de vautour
La Folle de Cayenne
N’a jamais connu l’amour…

Que dire de la promotion de Najat Belkacem ? C’est une provocation énorme, mais en même temps le couronnement de la médiocrité et de la discrimination positive, comme l’explique cet article d’Alain Falento, qui a fait un malheur sur internet, et permis à notre site, ce mercredi, de pulvériser son record de visites quotidiennes.

Rendons hommage à Charles Consigny, qui, sur RMC, face à un gros gaucho dégénéré, a trouvé la formule choc : « Najat Vallaud-Belkacem à l’Education nationale, c’est Nabilla à la Nasa ! » Chapeau l’artiste !

Image de prévisualisation YouTube

En outre, mettre Belkacem à l’Education nationale, c’est d’abord adresser un formidable pied de nez aux Français, qui n’ont pas oublié que cette femme osait, devant nos gamins, utiliser sa fonction de ministre pour les endoctriner, et leur vendre les bienfaits du mariage homosexuel.

Image de prévisualisation YouTube

https://www.youtube.com/watch?v=m9nSyFyeUEw

Christine Tasin, ancienne enseignante, expliquait son coup de sang, quand elle a appris la nomination de la franco-marocaine. On a déjà dit notre inquiétude devant les prises de position de celle qui s’effraie de voir une fillette jouer à la poupée mais ne voit aucun inconvénient à ce que des femmes soient voilées, dans la rue, dans la piscine ou à la mer et se permet de tirer à vue sur Nadine Morano qui s’inquiète, à juste titre, de la condition des femmes voilées à la plage.

On a déjà dit à quel point entendre un ministre français, porte-parole du gouvernement qui plus est, dire inch allah est révoltant et inacceptable.

Image de prévisualisation YouTube

On a déjà dit le scandale de ses prises de position sur le mariage forcé, dont elle a osé affirmer qu’il concernait aussi les catholiques, histoire de dédouaner les musulmans et de relativiser…

On a déjà dit à quel point son silence sur les violences faites aux femmes dans les quartiers islamisés et les enseignements de certains imams invitant les mères à voiler leurs filles était et inquiétant et inadmissible.

On a déjà dit le mépris que l’on a pour cette femme prenant de haut Marine Le Pen qui veut que le porc ait droit de cité dans nos cantines et ajoutant qu’au FN il n’y aurait que des fascistes parce que certains compareraient Mein Kampf et le coran…

http://resistancerepublicaine.eu/2014/lettre-a-najat-vallaud-belkacem-a-propos-des-cantines-et-de-la-consommation-de-porc-par-philippe-bescond-garrec/

On a déjà dit à quel point le manque de soutien franc à Charlie Hebdo de la part de la Ministre, qui a affirmé sans rougir qu’il ne fallait pas jeter de l’huile sur le feu était impardonnable. Autrement dit il faudrait éviter  la caricature et de mal parler de l’islam et de son pédophile de prophète… pour ne pas froisser les prosélytes islamiques. Bref, y aurait-il à l’Elysée une musulmane de service qui veillerait à ce que le délit de blasphème soit restauré au profit de l’islam ?

On comprendra sans peine que la coupe soit pleine. Non seulement une pro-islam est ministre, alors que l’islam est incompatible avec la laïcité et donc avec notre constitution comme l’a expliqué Hassan II à Anne Sinclair. Non seulement cette femme est de notoriété publique intellectuellement limitée.  Mais, catastrophe entre toutes les catastrophes, elle est Ministre de l’Education nationale, elle qui, sans aucune pédagogie, impose des desiderata à une société française qu’elle hait et veut transformer à coups de loi, au scalpel et dès la maternelle, sans doute pour mieux la faire disparaître et la  remplacer par une société islamique : c’est ainsi que nous lui devons   les fameux ABCD de l’Egalité qui n’ont d’autre but que de détruire le peu de repères qui restent aux enfants.

http://resistancerepublicaine.eu/2014/ecole-de-peillon-autopsie-dun-cours-sur-labcd-de-legalite/

Nos compatriotes ont compris, pour la plupart d’entre eux, que la franco-marocaine, obligée du roi du Maroc, n’allait certainement pas demander l’application du mariage homo dans son pays d’origine, et qu’elle n’allait pas se pointer là-bas avec un livre « Papa porte une robe ».

belkacemsorciereIls ont compris que la prétendue égalité hommes-femmes dont elle se réclame n’est qu’une machine de guerre pour déviriliser les hommes, et priver notre pays de mâles guerriers capables de le défendre contre l’offensive de l’islam et des soldats d’Allah.  Ils ont compris que c’est un agent de l’islam en action, comme le démontre sa complicité avec l’offensive du voile, contre lequel cette prétendue féministe ne dit mot. De même qu’on ne pas l’a pas entendue condamner une vidéo effrayante, bloquée par youtube, où on voit un enfant musulman s’entraîner à décapiter une poupée blonde. Ils ont aussi compris que la prétendue égalité des chances dont elle se revendique consiste en un alignement vers le bas, à un refus de la méritocratie, et à la volonté de promouvoir la médiocrité qu’elle incarne, au bénéfice de la diversité, contre les jeunes Français d’origine.

Les larbins du pouvoir de Sos Racisme, devant la colère suscitée par cette nomination, ont cru intelligent de lancer une pétition, qui s’avère un vrai bide. Les journaleux ont beau nous vendre la belle histoire de la fille d’ouvrier maghrébin devenue ministre, nos compatriotes ne gobent pas. Ils ont compris que Valls-Hollande par idéologie et clientélisme, nous ont imposé une femme qui n’aime pas notre pays, et pas davantage ses habitants.

Lors de l’université d’été du PS, à La Rochelle, sifflé par une partie de la salle, Valls, en politicien roublard, a compris comment mettre les prétendus frondeurs dans sa poche : en louant Belkacem et l’islam ! Et cela a marché, ces imbéciles l’ont applaudi, quand il a dit ceci : « J’aurais aimé qu’à l’unisson, nous nous félicitions que la République ait su reconnaître les compétences, le travail, l’engagement. Et notamment en confiant pour la première fois, à une femme, elle aussi jeune, Najat Vallaud-Belkacem, cette lourde tâche d’être à la tête du ministère de  l’Education nationale. »

Ri7Valls et Ayrault aimentaitelkebir jpg« Arrêtons de stigmatiser des populations en les ramenant constamment à leurs origines, à leur religion. Et je pense en particulier à l’Islam. L’Islam, c’est la deuxième religion de France. Elle doit bien sûr s’organiser dans le cadre des valeurs républicaines. Mais dans notre pays, les musulmans ont le droit d’être considérés pour ce qu’ils sont : des citoyens à part entière. La laïcité, c’est notre richesse, notre bien commun. Expliquons-la défendons-la. Et surtout quand des intégrismes, des pratiques religieuses veulent s’affranchir de la loi de la République, notamment en niant l’égalité homme-femme. »

Dans le numéro de lèche-babouche et de discrimination positive, on fait difficilement mieux. Mais au lieu de nous indigner inutilement, apprécions les côtés positifs de ces nominations. Hollande est déjà plombé pour 2017, il ne se relèvera jamais de ses 17 %.

Quant à Valls, qui était à 58 % avant d’entrer à Matignon, et qui plafonne à présent à 36 %, avant de poursuivre son inéluctable dégringolade, l’imposture de son discours républicain apparaîtra en plein jour. On ne peut se réclamer de Clemenceau, et mettre celle que les mauvaises langues appellent « La folle de Cayenne » à la Justice, et celle qu’Alain Falento appelle « le parasite incompétent », et Charles Consigny « Nabilla » à l’Education nationale.

Ainsi se dessine la vérité de ce gouvernement libéral (voir la nomination d’Emmanuel Macron), adepte de la libre circulation des marchandises et les hommes, au service du mondialisme, libertaire pour les pseudo avancées en matière de mœurs, avec l’homosexualité érigée en modèle et l’unisexualité comme horizon indépassable.

Comme nous le montre l’histoire récente, toutes les utopies folles du communisme au nazisme, avec leur théorie sur l’Homme nouveau, ont abouti à des catastrophes allant de la déportation à l’assassinat de masse.

Dans l’immédiat, avec l’immigration de masse, le Grand Remplacement et l’islamisation de notre pays, on assiste à la première étape : l’assassinat de la civilisation française, avec Hollande-Valls aux manettes, et Taubira-Belkacem à la réalisation.

Raison de plus pour les faire partir au plus vite, et bien avant 2017.

Ri7Manif mariage homoAGENDA DE RIPOSTE LAIQUE

OullinsBM

Samedi 27 septembre, à 12 heures

Banquet-débat  à Strasbourg en présence de Christine Tasin, Présidente de Résistance républicaine, Pierre Cassen, fondateur de Riposte laïque, Stéphane Lorménil, Président de Génération patriotes, Jacques Cordonnier, Président de Alsace d’abord.

COMMANDER LES LIVRES RECENTS DE RIPOSTE LAIQUE

Vous pouvez adresser un chèque de 19 euros (frais de port compris) pour acheter « Opération Pédalo ». Vous pouvez adresser un chèque de 23 euros (frais de port compris) pour acheter « Islamectomie » Vous pouvez adresser un chèque de 24 euros (frais de port compris) pour acheter Reconquista ou Mort de l’Europe. Pour l’Europe : ajouter 5 euros.

Pour le reste du monde : ajouter 10 euros . Vous pouvez également le commander par paypal, en cliquant sur le lien suivant : http://ripostelaique.com/acheter-nos-livres/

Vous pouvez aussi les commander sur Amazon : http://www.amazon.fr/Islamectomie-Ydir-Aberkane-Cm/dp/295360426X

http://www.amazon.fr/Operation-Pedalo-Paul-Poulpe/dp/2953604251

COMMANDER LES AUTRES LIVRES DE RIPOSTE LAÏQUE

D’abord, bien les connaître, ce que permet cette présentation.

Vous pouvez ensuite les commander sur ce lien. http://ripostelaique.com/acheter-nos-livres/

Vous pouvez d’autre part envoyer un chèque à Riposte Laïque, BP 10001, 78570 Chanteloup.

PARTAGEZ ! ...

Tags: , , , , ,
Posted in EDITO DE CYRANO, Islamisation en France, Islamisme, Islamistes No Comments »

Guerre contre l’islam, mobilisation générale !

août 31, 2014

10novembrefouleLe nouveau califat semble sorti tout droit des injonctions du coran et de l’exemple du prophète: il fait la guerre, massacre les prisonniers, exécute les apostats, assassine les opposants, viole les captives avant de les vendre et impose la charia et la dhimma, au nom de dieu. Il est temps de préparer la guerre. Contre l’islam (religion). Et contre l’Islam (civilisation).

Depuis des décennies, le mensonge savant et pieux a dominé le discours politiquement correct sur l’islam. Du moins hors de l’Islam. Car si nous avons été abreuvés de platitudes lénifiantes et d’excuses emberlificotées sur la nature et le message de la religion musulmane, les croyants, eux, s’abreuvaient de plus en plus massivement aux sources mêmes, c’est-à-dire aux textes fondateurs de l’aventure musulmane. L’alphabétisation, l’instruction puis Internet ont permis à des centaines de millions de musulmans de chercher par eux-mêmes la signification du message de leur dieu. Et ce message, dans les grandes lignes, est parfaitement univoque.

Le coran ne parle que peu du jihad, il parle surtout de la guerre, en des termes (arabes) qui ne laissent aucun doute sur les actes qu’allah attend de ses fidèles, dès qu’ils sont en position de le faire : il s’agit de tuer, en masse, et d’imposer sa loi, à l’aide de sanctions cruelles et létales. De plus, c’est l’exemple donné par le personnage du prophète Mahomet, guerrier professionnel pendant une dizaine d’années, jusqu’à sa mort. Pendant plus de mille ans, aucun érudit musulman ne s’y est trompé. Et les discours alambiqués des apologistes occidentaux ne font maintenant plus le poids devant l’évidence: l’islam est une religion de guerre. Et l’Islam est donc une civilisation intrinsèquement agressive.

Or pour remporter une guerre, il faut vaincre l’ennemi. Sur le terrain et dans les esprits. Sur le terrain, cela implique de se préparer militairement et stratégiquement. Nous savons déjà qu’il est vain de tenter de policer le monde musulman : si l’on intervient aujourd’hui contre l’EI, en Irak et en Syrie (et depuis peu en Jordanie), on renforce d’autant la position des jihadistes chiites d’Iran. Et vice versa. Il est donc plus indiqué de ne strictement rien faire. Ne pas intervenir, ne surtout pas livrer d’armes (excepté à Israël), et bien sûr n’accepter aucun réfugié musulman.

Par ailleurs, il faut rétablir la peine de mort pour «nos» musulmans qui contribuent d’une manière ou d’une autre au jihad – après tout, il s’agit d’une guerre, pas de simples crimes. Et l’un des premiers projets des jihadistes aguerris qui reviendront bientôt en Europe consistera sans doute, comme dans la région qu’ils auront quittée, à attaquer nos prisons pour en libérer leurs «frères». Tous les autres criminels musulmans doivent en outre être expulsés vers l’État islamique, si possible en échange de prisonniers occidentaux ou de faveurs quelconques. Tout le monde y trouvera son compte.

Dans le pire des cas, le califat va alors s’étendre à toute la région, jusqu’au point où une guerre totale sera nécessaire. Alors, il sera possible, vu le contentieux accumulé, de réunir un consensus parmi les États non musulmans, puis de raser La Mecque et Médine, de renvoyer le Moyen Orient à l’âge de la pierre moulue, d’infliger à l’Islam une défaite dévastatrice et définitive.

Mais cette guerre, contre l’Islam, ne concerne qu’une très petite partie d’entre nous. D’abord parce que même les guerres totales ne mobilisent guère que 10% des populations (d’où d’ailleurs le truisme ridicule selon lequel «les musulmans sont pacifiques dans leur grande majorité»). Et ensuite parce que les populations ne sont généralement pas consultées sur ces questions, même dans les démocraties, hélas. D’autre part, cette guerre n’est pas une fatalité: on ne peut pas exclure que les musulmans se réveilleront de leur folie à temps.

Mais l’autre guerre, contre les esprits, contre la religion musulmane, ne peut être gagnée que si une grande partie des non-musulmans y consacre ses efforts, avec des stratégies et des tactiques gagnantes. Avec des armes efficaces. Avec ténacité et détermination. Et cette guerre, elle, est indispensable. Même si la guerre militaire ne s’avère pas nécessaire ou se solde par un succès total, nous n’aurons vaincu que si l’islam, la foi musulmane, est morte et enterrée. Et si nous gagnons la guerre contre cette religion avant que le califat, celui de l’EI ou le prochain, ne devienne une menace planétaire, nous pouvons aussi nous éviter l’autre guerre, la vraie, l’affreuse, l’horrible guerre.

Il est donc temps de sonner l’hallali, d’appeler à la guerre contre l’islam.

Pour détruire une foi, il faut non pas lutter contre ses fruits, en attaquer les branches, mais en saper les fondements, en arracher les racines, en épuiser les sources d’énergie. Or on ne fait rien de tout cela en mettant en évidence les défauts de l’islam associés aujourd’hui à l’expression de l’«islamophobie». Souligner le suprématisme musulman, viser les aspects inhumains et impartiaux de l’islam, son agressivité, sa cruauté, est certes nécessaire, pour l’information des non-musulmans, mais au niveau de l’effet sur les croyants cela équivaut à traiter un nazi de raciste ou un tigre de bête féroce : au-delà des mensonges de circonstance, le musulman croyant est fier de ces aspects et même s’il regrette et s’offusque qu’on s’en serve comme d’insultes contre lui, il se réjouit par ailleurs qu’on lui reconnaisse ce qu’il considère comme des points forts. D’autre part, ces volets de la lutte contre l’islam sont déjà traités dans les textes fondateurs: le musulman instruit sait donc comment les utiliser à son profit.

Dans cette guerre, nos armes sont ailleurs. Elles résident dans la remise en question des fondements de la fable musulmane, des origines de sa création, dans les incohérences géographiques majeures de son narratif, dans l’étude de La Mecque historique, dans les imperfections, non les erreurs grossières et innombrables, du coran, dans le contexte de sa rédaction, dans les aberrations du personnage de Mahomet, voire dans sa simple inexistence. Oui, l’islam est une saloperie, mais c’est l’une de ses forces. Ses faiblesses sont ailleurs, elles relèvent de la supercherie et c’est là que nous devons viser, systématiquement, pour le vaincre. Dans les esprits.

Il faut que, dans les années à venir, la connaissance des faiblesses fondamentales de la foi musulmane devienne omniprésente et autant que possible dominante dans tous les débats sur la question. Cet aspect doit devenir un passage obligé de toutes les discussions sur l’islam, un chapitre au moins de tous les livres sur l’islam, une question au moins de toutes les interviews sur l’islam et bien sûr un ténor des débats en ligne, dans toutes les langues. C’est cette guerre-là, contre les fondements de la foi musulmane, qui permettra de vider les mosquées, de faire taire les prières quotidiennes haineuses des musulmans, de couper les vivres des jihadistes, de jeter le discrédit sur les apologistes, de décourager les musulmanes d’endoctriner leurs enfants dès l’âge de la tétée.

Et cette guerre-là, tout le monde peut y participer, jeunes et vieux, riches et pauvres, téméraires et timides. Il suffit de savoir lire et s’exprimer. Pas de confrontations sanglantes. Pas d’émeutes et de gaz lacrymogènes. Pas de problème avec les lois «antiracistes», pas de gros mots, d’insultes et d’aigreur. Seulement du travail, sérieux, stable, une manière de s’instruire, un axe d’étude à s’approprier. Une activité intellectuelle enrichissante, qui n’empêchera aucun chat de ronronner.

Engagez-vous, rengagez-vous. Nom de Dieu!

Alain-Jean Mairet

PARTAGEZ ! ...

Tags: , , , , ,
Posted in Islamisation en France, Islamisme, Islamistes, riposte laique No Comments »

Yacine Zerkoun, l’islamiste de Marine Le Pen

août 31, 2014

Yacine-Zerkoun-Dans Boulevard Voltaire du 31 août monsieur Yacine Zarkoun, secrétaire du collectif Marianne/Rassemblement Bleu Marine, fait une magnifique illustration de la takkya.

http://www.bvoltaire.fr/yacinezerkoun/islam-religion-du-pardon,100517

Ainsi il commence son texte fumeux par : cher ami, cher frère, puis il enfonce le clou sur les cercueils du Christ et de Moïse :

« L’islam n’est pas un drapeau, un hymne ou un territoire. L’islam n’est pas un pays. Il n’y a pas de gène musulman, de type islamique ; l’islam n’est pas une race, en dépit de ce que l’on veut nous faire croire avec le qualificatif “arabo-musulman. L’islam n’est que l’aboutissement d’une chaîne de révélations qui commence avec Adam et se termine avec le Prophète – paix et bénédiction soient sur l’un et l’autre. “

Et là il s’avance un peu trop en admettant l’islam comme identique et surtout « catholique, car universel », sa condescendance est à pleurer :
« En dernier lieu, l’islam s’est manifesté dans la péninsule arabique, mais cela ne fait pas de lui une religion arabe – sauf à considérer que le christianisme est une religion araméenne. Au contraire, le christianisme est ‘catholique’, c’est-à-dire ‘universel’. L’islam aussi est ‘catholique’ : il s’adresse à tout un chacun, quelle que soit son origine. C`est pourquoi il ne faut pas se sentir inférieur aux Arabes. »

Merci de nous prévenir, en effet nous ne nous croyons pas inférieurs aux Arabes, mais plutôt supérieurs à ces gens trop souvent ignares, débiles et assassins.

Mais revenons à cet ami de Marine Le Pen, qui nous livre le même brouet que Tarik Ramadan : « Nous n’avons pas le droit, parce que nous sommes musulmans, de regarder avec condescendance ceux de nos frères qui ne partagent pas notre foi. Moi qui suis né dans l’islam, je ne me considère pas supérieur à tel qui s’est converti hier matin. La catégorie même de ‘converti’ ne me plaît pas. L’on est musulman ou l’on ne l’est pas : il n’existe pas de phase médiane. Polyeucte n’est pas moins chrétien que Néarque. Nous sommes tous égaux ; nous sommes tous frères. »

Et en plus il ose nous faire le coup de l’islam modéré. « Je n’ai jamais compris ce que l’on entendait par islam radical, islam modéré, » musulman pratiquant », « musulman de tradition ». L’islam est un et indivisible. Il lui arrive de prendre plusieurs visages, selon le terrain où il est implanté – mais le dogme ne change pas. En Chine, en Afrique ou au Japon, l’on prie cinq fois par jour. Il n’y a aucun mal à suivre les coutumes de son pays, tant qu’elles ne mettent pas à bas les piliers de la foi. »

Tout est permis à condition de respecter les 5 piliers de l’islam donc bien sûr le jihad.

« L’islam est le même pour tous – mais chacun à son degré de pratique ; il ne nous appartient pas de juger. Il est écrit : “Ne vous posez pas en juge, afin de ne pas être jugés” (Matthieu, 7, 1-2). Dieu seul sait ce qui se cache au fond des poitrines. Tel pose le front au sol qui nourrit un monstre d’orgueil. Les tartuffes sont de toutes les religions, mais ils n’en restent pas moins dignes de miséricorde. On dit souvent par dérision que l’islam est religion d’amour. Je ne le crois pas. Il suffit de lire le premier verset de chaque sourate pour se rendre compte que l’islam n’est pas religion d’amour, mais de pardon. “Au nom de Dieu, le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux”.

L’islam cette religion de criminels devient par la force des élucubrations du militant arabe de Marine Le Pen, une religion du pardon, magnifique exercice d’enfumage, d’autant que son « pardon islamique », dont nous savons qu’il se pratique à coup de décapitation, d’enlèvement de jeunes filles, de meurtres des innocents, il ose en faire l’amalgame avec saint Mathieu et Corneille, pour mieux se déguiser, comme le loup met les habits de mère grand qu’il a dévorée.

Nous avons été créés à l’image du Seigneur, il nous faut donc lui ressembler autant que possible. La première chose où nous devons l’imiter, c’est le pardon. Si tu fais miséricorde ici-bas, l’on te fera miséricorde dans l’au-delà. Ainsi, notre réflexe, devant le péché, doit être le pardon – pas le châtiment. La grâce est le privilège de Dieu – qu’il accorde aux rois et aux puissants, mais qu’il a d’abord accordé à ses serviteurs, pour qu`ils puissent l’approcher dans les actes de la vie quotidienne. Pardonner, c’est être le plus proche de Dieu que possible. Cinna est la meilleure pièce de Corneille parce qu’Auguste pardonne quand il peut punir. C’est là sa grandeur ; c’est là son chef-d’œuvre.”

Aucun musulman ne connaît le pardon, ce n’est ni son tropisme ni son vocabulaire, il n’y a dans l’islam que de la vengeance et du crime, appelé pour la forme “crime d’honneur” en réalité crime pour le partage des femmes, des chameaux, des points de vente de la drogue.

Puis ce monsieur nous fait la leçon du brave petit musulman horrifié par les massacres, dont il s’arrange pour les “noyer” au milieu d’autres, dont à aucun moment il n’indique qui massacre qui : « par rapport aux chrétiens d’Orient, sois témoin que je condamne les massacres – qu’ils aient été perpétrés par des musulmans ou d’autres ! Je ne m’adonne pas au tribalisme religieux. Dieu est aux côtés des justes en toute occasion. Je ne sais pas comment l’on peut se dire musulman et forcer quelqu’un à se convertir – c’est antithétique. »

Non c’est dans l’islam, le prosélytisme de gré ou de force, ce monsieur Zarkoun nous prend pour des imbéciles, des ignorants de l’histoire de sa pseudo-religion de tolérance, d’amour et de paix.

« L’islam se transmet par le cœur, non par le fer ou par la poudre. Les hommes qui brandissent le nom de Dieu comme un étendard sur leurs crimes seront les derniers le jour du jugement. Je ne les rejette pas en dehors de l’islam – c’est interdit –, mais je ne me reconnais pas dans ces gens-là et je ne reconnais pas ma croyance dans la leur. Que Dieu leur ouvre l’esprit avant qu’il ne soit trop tard. Amen. »

Il ne les rejette pas ceux qui assassinent au nom de sa religion de chamelier, et pour faire passer ces pauvres victimes obligées d’assassiner en masse il les présente comme victime des juifs.

Donc aimez-vous les uns les autres, oubliez la charte du Hamas et de l’OLP qui ne veut aucun juif sur une terre que ces gens ont décrétée musulmane depuis toujours, même avant l’invention du coran.

« Dans ce chaos de débris et décombres, je n’ai qu’un filet de voix pour susurrer à l’oreille des Palestiniens et des Israéliens : pardonnez-vous les uns les autres. Il est un avenir pour les juifs, les chrétiens et les musulmans – un avenir de paix et de prospérité. »
Et voilà ceux, sur qui compte le Front national !

La présidente du FN doit sortir des ambiguïtés et répondre clairement à ces questions : considère-telle, comme son militant Zarkoun essaie de nous le vendre, que l’islam est compatible avec la République ? Peut-on être au FN et se revendiquer musulman ? Que faire par rapport à la guerre de civilisation déclenchée par l’islam, que faire de la cinquième colonne qui en France n’attend qu’un signal pour nous précipiter dans la guerre civile ?

Lors de son discours de rentrée, on l’aurait aimée, à l’image de son conseiller Chauprade, plus offensive sur l’islam, après les événements de Syrie et d’Irak, et les exploits de nos djihadistes « français ». Pour tous les vrais patriotes, il faut des réponses claires à ces questions, sinon, il sera difficile de voter pour une candidate qui, par ailleurs, a surpris beaucoup de monde en se disant prête à cohabiter avec Hollande.

Lazare Zylbergleitt

PARTAGEZ ! ...

Tags: , , , , ,
Posted in coup de gueule, Islamisation en France, Islamisme, Islamistes No Comments »

Yacine Zarkoun, l’islamiste de Marine Le Pen

août 31, 2014

Yacine-Zerkoun-Dans Boulevard Voltaire du 31 août monsieur Yacine Zarkoun, secrétaire du collectif Marianne/Rassemblement Bleu Marine, fait une magnifique illustration de la takkya.

http://www.bvoltaire.fr/yacinezerkoun/islam-religion-du-pardon,100517

Ainsi il commence son texte fumeux par : cher ami, cher frère, puis il enfonce le clou sur les cercueils du Christ et de Moïse :

« L’islam n’est pas un drapeau, un hymne ou un territoire. L’islam n’est pas un pays. Il n’y a pas de gène musulman, de type islamique ; l’islam n’est pas une race, en dépit de ce que l’on veut nous faire croire avec le qualificatif “arabo-musulman. L’islam n’est que l’aboutissement d’une chaîne de révélations qui commence avec Adam et se termine avec le Prophète – paix et bénédiction soient sur l’un et l’autre. “

Et là il s’avance un peu trop en admettant l’islam comme identique et surtout « catholique, car universel », sa condescendance est à pleurer :
« En dernier lieu, l’islam s’est manifesté dans la péninsule arabique, mais cela ne fait pas de lui une religion arabe – sauf à considérer que le christianisme est une religion araméenne. Au contraire, le christianisme est ‘catholique’, c’est-à-dire ‘universel’. L’islam aussi est ‘catholique’ : il s’adresse à tout un chacun, quelle que soit son origine. C`est pourquoi il ne faut pas se sentir inférieur aux Arabes. »

Merci de nous prévenir, en effet nous ne nous croyons pas inférieurs aux Arabes, mais plutôt supérieurs à ces gens souvent ignares, débiles et assassins.

Mais revenons à cet ami de Marine Le Pen, qui nous livre le même brouet que Tarik Ramadan : « Nous n’avons pas le droit, parce que nous sommes musulmans, de regarder avec condescendance ceux de nos frères qui ne partagent pas notre foi. Moi qui suis né dans l’islam, je ne me considère pas supérieur à tel qui s’est converti hier matin. La catégorie même de ‘converti’ ne me plaît pas. L’on est musulman ou l’on ne l’est pas : il n’existe pas de phase médiane. Polyeucte n’est pas moins chrétien que Néarque. Nous sommes tous égaux ; nous sommes tous frères. »

Et en plus il ose nous faire le coup de l’islam modéré. « Je n’ai jamais compris ce que l’on entendait par islam radical, islam modéré, » musulman pratiquant », « musulman de tradition ». L’islam est un et indivisible. Il lui arrive de prendre plusieurs visages, selon le terrain où il est implanté – mais le dogme ne change pas. En Chine, en Afrique ou au Japon, l’on prie cinq fois par jour. Il n’y a aucun mal à suivre les coutumes de son pays, tant qu’elles ne mettent pas à bas les piliers de la foi. »

Tout est permis à condition de respecter les 5 piliers de l’islam donc bien sûr le jihad.

« L’islam est le même pour tous – mais chacun à son degré de pratique ; il ne nous appartient pas de juger. Il est écrit : “Ne vous posez pas en juge, afin de ne pas être jugés” (Matthieu, 7, 1-2). Dieu seul sait ce qui se cache au fond des poitrines. Tel pose le front au sol qui nourrit un monstre d’orgueil. Les tartuffes sont de toutes les religions, mais ils n’en restent pas moins dignes de miséricorde. On dit souvent par dérision que l’islam est religion d’amour. Je ne le crois pas. Il suffit de lire le premier verset de chaque sourate pour se rendre compte que l’islam n’est pas religion d’amour, mais de pardon. “Au nom de Dieu, le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux”.

L’islam cette religion des criminels devient par la force des élucubrations du militant arabe de Marine Le Pen, une religion du pardon, magnifique exercice d’enfumage, d’autant que son « pardon islamique », dont nous savons qu’il se pratique à coup de décapitation, d’enlèvement de jeunes filles, de meurtres des innocents, il ose en faire l’amalgame avec saint Mathieu et Corneille, pour mieux se déguiser, comme le loup met les habits de mère grand qu’il a dévorée.

Nous avons été créés à l’image du Seigneur, il nous faut donc lui ressembler autant que possible. La première chose où nous devons l’imiter, c’est le pardon. Si tu fais miséricorde ici-bas, l’on te fera miséricorde dans l’au-delà. Ainsi, notre réflexe, devant le péché, doit être le pardon – pas le châtiment. La grâce est le privilège de Dieu – qu’il accorde aux rois et aux puissants, mais qu’il a d’abord accordé à ses serviteurs, pour qu`ils puissent l’approcher dans les actes de la vie quotidienne. Pardonner, c’est être le plus proche de Dieu que possible. Cinna est la meilleure pièce de Corneille parce qu’Auguste pardonne quand il peut punir. C’est là sa grandeur ; c’est là son chef-d’œuvre.”

Aucun musulman ne connaît le pardon, ce n’est ni son tropisme ni son vocabulaire, il n’y a dans l’islam que de la vengeance et du crime, appelé pour la forme “crime d’honneur” en réalité crime pour le partage des femmes, des chameaux, des points de vente de la drogue.

Puis ce monsieur nous fait la leçon du brave petit musulman horrifié par les massacres, dont il s’arrange pour les “noyer” au milieu d’autres, dont à aucun moment il n’indique qui massacre qui : « par rapport aux chrétiens d’Orient, sois témoin que je condamne les massacres – qu’ils aient été perpétrés par des musulmans ou d’autres ! Je ne m’adonne pas au tribalisme religieux. Dieu est aux côtés des justes en toute occasion. Je ne sais pas comment l’on peut se dire musulman et forcer quelqu’un à se convertir – c’est antithétique. »

Non c’est dans l’islam, le prosélytisme de gré ou de force, ce monsieur Zarkoun nous prend pour des imbéciles, des ignorants de l’histoire de sa pseudo-religion de tolérance, d’amour et de paix.

« L’islam se transmet par le cœur, non par le fer ou par la poudre. Les hommes qui brandissent le nom de Dieu comme un étendard sur leurs crimes seront les derniers le jour du jugement. Je ne les rejette pas en dehors de l’islam – c’est interdit –, mais je ne me reconnais pas dans ces gens-là et je ne reconnais pas ma croyance dans la leur. Que Dieu leur ouvre l’esprit avant qu’il ne soit trop tard. Amen. »

Il ne les rejette pas ceux qui assassinent au nom de sa religion de chamelier, et pour faire passer ces pauvres victimes obligées d’assassiner en masse il les présente comme victime des juifs.

Donc aimez-vous les uns les autres, oubliez la charte du Hamas et de l’OLP qui ne veut aucun juif sur une terre que ces gens ont décrétée musulmane depuis toujours, même avant l’invention du coran.

« Dans ce chaos de débris et décombres, je n’ai qu’un filet de voix pour susurrer à l’oreille des Palestiniens et des Israéliens : pardonnez-vous les uns les autres. Il est un avenir pour les juifs, les chrétiens et les musulmans – un avenir de paix et de prospérité. »
Et voilà ceux, sur qui compte le Front national !

La présidente du FN doit sortir des ambiguïtés et répondre clairement à ces questions : considère-telle, comme son militant Zarkoun essaie de nous le vendre, que l’islam est compatible avec la République ? Peut-on être au FN et se revendiquer musulman ? Que faire par rapport à la guerre de civilisation déclenchée par l’islam, que faire de la cinquième colonne qui en France n’attend qu’un signal pour nous précipiter dans la guerre civile ?

Lors de son discours de rentrée, on l’aurait aimée plus offensive sur l’islam, après les événements de Syrie et d’Irak, et les exploits de nos « djihadistes » français. Pour tous les vrais patriotes, il faut des réponses claires à ces questions, sinon, il sera difficile de voter pour une candidate qui, par ailleurs, a surpris beaucoup de monde en se disant prête à cohabiter avec Hollande.

Lazare Zylbergleitt

PARTAGEZ ! ...

Tags: , , , , ,
Posted in coup de gueule, Islamisation en France, Islamisme, Islamistes No Comments »

Sami Aldeeb : il faut décapiter l’islam et déraciner l’idéologie musulmane

août 31, 2014

10novembrefascisme2Professeur Aldeeb, comme palestinien d’origine chrétienne vous connaissez bien le monde musulman et comme docteur en droit vous enseignez l’islam et le droit musulman depuis plus de 30 ans en Suisse, en France et en Italie. Récemment vous avez écrit un article choc dans lequel vous dites que l’Occident est au bord de la guerre civile à cause du djihad islamique. Pouvez-vous expliquer pourquoi à nos lecteurs ?

Sami Aldeeb : Comme vous le dites, j’enseigne le droit musulman, et j’ai écrit un gros ouvrage d’introduction au droit musulman en français, en anglais et en italien. J’y présente la branche du droit musulman qui représente les « Fondements du droit musulman » et qui permet de comprendre la logique de ce système juridique. Une fois que vous avez appris cette logique, vous pouvez tirer des conclusions pratiquement infaillibles sur l’évolution de la société musulmane et des rapports entre les communautés musulmanes et les autres dans les sociétés non musulmanes, en partant d’une ligne directrice qui date du VIIe siècle. On sait ainsi que les normes du droit musulman peuvent hiberner, comme les tortues de terre, mais elles ne meurent jamais. Et l’unique manière d’empêcher une tortue de se réveiller est de lui couper la tête. Or cela ne s’est jamais fait à travers l’histoire.

Aujourd’hui on s’étonne du comportement des djihadistes en Syrie et en Irak, mais on oublie que ce comportement est en tout point conforme aux normes musulmanes classiques inspirées du Coran et de la tradition de Mahomet. On trouve d’ailleurs ces mêmes normes dans les écrits juridiques d’une figure importante comme Averroès, qu’on cite volontiers en Occident comme un philosophe éclairé, en oubliant que ce grand homme ne s’est nullement écarté du droit musulman découlant du Coran et de la Sunna.

Si vous voulez connaître les rapports entre les communautés musulmanes et non musulmanes, il vous suffit d’observer les normes islamiques classiques. Celles-ci établissent un faisceau de tensions continuelles visant à réaliser le projet islamique, à savoir la domination sur l’ensemble des régions du monde, la soumission des non-musulmans au pouvoir de l’islam, et l’imposition de ses normes, aussi cruelles soient-elles, à la société. Les musulmans peuvent tempérer leurs revendications tant qu’ils sont en état de faiblesse, mais ils ne renonceront jamais à ces revendications qui constituent la composante principale de leur foi.

On l’a vu en Irak. Les chrétiens et les yazidites ont été persécutés par leurs propres voisins musulmans, leurs compagnons d’études musulmans et leurs collègues de travail musulmans. Il a suffi que la situation tourne en faveur des djihadistes pour que ces musulmans apparemment pacifiques deviennent des tortionnaires et des bourreaux. Ils ont laissé tomber le masque et ont montré leur vrai visage.

Des musulmans vivant en Occident, peut-être vos voisins, vos collègues de travail ou d’études, sont partis en Syrie et en Irak pour « vivre leur vrai islam », un islam cruel, inhumain et sanguinaire. Certains ont déclaré ouvertement qu’ils ne se sont jamais sentis aussi bien, « en accord avec leur foi », que depuis qu’ils vivent en Irak et en Syrie. Certains se préparent à revenir dans les pays occidentaux dont ils proviennent. D’autres djihadistes s’infiltrent avec les immigrés musulmans qui débarquent en Sicile. Ces djihadistes ne vont pas se convertir en moines et en ermites. Ils attendent le jour où ils pourront à nouveau « vivre leur vrai islam », « en accord avec leur foi », en égorgeant les non-musulmans, en leur imposant le tribut des vaincus (la djizya), en ravissant leurs femmes et en les vendant au marché des esclaves, suivant en cela leur modèle suprême, Mahomet, et l’enseignement de l’Islam contenu dans le Coran.

L’islam pacifique, tolérant, charitable, comme le décrivent les propagandistes musulmans et les idiots utiles occidentaux, se muera ainsi en un islam criminel, destructeur, violeur, et esclavagiste. Mais c’est toujours le même islam: le premier est l’islam en état d’hibernation, et l’autre est l’islam en éveil. Et tant qu’on ne coupera pas la tête de l’islam, en déracinant le Coran et la Sunna par un processus de désacralisation radicale et sans merci, ceux qui se font des illusions sur l’islam apprendront à leurs risques et péril qu’ils ont vendu leur âme au diable.

Certains commentateurs qui ont lu votre article ont dit que vous exagériez et que ce n’est pas 1500 ou 2000 djihadistes qui pourraient mettre l’occident à feu et à sang. Que leur répondez-vous?

Sami Aldeeb : Certes on peut considérer que les 1500 ou 2000 djihadistes qui retourneront en Occident ne suffiraient pas à mettre l’Occident à feu et à sang. Mais il faut ajouter à ce nombre ceux qui avaient l’intention de se rendre en Irak et en Syrie « pour vivre leur foi » et qui n’ont pas pu le faire pour une raison ou une autre. Il faut aussi y ajouter les djihadistes infiltrés parmi les immigrants provenant de ces régions qui affluent par milliers jour après jour sur les côtes italiennes. Il faut aussi y ajouter les cellules dormantes qui vont brusquement se réveiller. Et soudain, comme c’est arrivé en Irak, vos voisins, vos collègues de travail et vos collègues d’études se feront un plaisir de se mettre au service de ces djihadistes, afin de réaliser le rêve islamique de domination des mécréants, en les égorgeant, etc. Et vous le savez, il suffit d’un seul berger malveillant pour conduire un million de moutons pacifiques à la boucherie. Il suffit d’un seul djihadiste pour transformer un quartier en apparence pacifique en un quartier de tortionnaires et de bourreaux.

Est-ce que la situation menace de se répandre aussi en Amérique ou encore chez nous au Québec comme au Canada?

Sami Aldeeb : Partout où se trouvent des communautés musulmanes, le même danger guette les sociétés occidentales dans lesquelles elles vivent… tant que vous n’avez pas coupé la tête de la tortue, elle attend simplement de se réveiller. Tout est question de temps. Et comme on dit, l’occasion fait le larron. Ces communautés attendent le moment propice pour enlever le masque et révéler leur vrai visage.

Vous ne semblez pas croire à une solution militaire ou policière, mais d’abord et avant tout à une solution intellectuelle, qui consisterait à « désacraliser » le Coran, plus particulièrement la partie médinoise du livre sacré des Musulmans, ce qui permettrait de désamorcer cette bombe à retardement? Pouvez-vous expliquer cela à nos lecteurs? Et est-ce possible avec les fanatiques?

Sami Aldeeb : On ne naît pas fanatique, on le devient « grâce » à la formation qu’on reçoit dans la famille, à l’école et dans la mosquée. Je ne nie pas l’importance de l’action militaire contre les djihadistes en Syrie et en Irak. Mais même si vous massacrez tous les djihadistes, vous ne pourrez pas empêcher la naissance d’autres djihadistes prônant la même idéologie. Il faut donc traiter le mal à la racine. Et vous ne pouvez pas bombarder des quartiers des villes canadiennes simplement parce que des djihadistes y vivent. Et si vous le faites tout de même, vous avez vraiment une guerre civile sur les bras. Vous ne pouvez pas non plus jeter tous les djihadistes en prison ad vitam eternam. Cela coûterait trop cher à la société, et ce serait contre-productif parce qu’ils vont faire des émules parmi leurs codétenus. Et si l’on compare l’idéologie islamique au virus Ébola ou au virus de la grippe aviaire (et elle est nettement plus dangereuse que ces deux virus réunis), vous ne pouvez pas envoyer l’armée pour combattre ce problème en massacrant ceux qui en sont atteints. Vous auriez l’air ridicule. Vous devez diagnostiquer la maladie, identifier le virus, trouver un vaccin approprié et prendre des mesures pour empêcher sa propagation. Il en va de même avec l’idéologie qui a donné naissance aux djihadistes. Rappelez-vous du préambule de l’acte constitutif de l’UNESCO:

Les gouvernements des États parties à la présente Convention, au nom de leurs peuples, déclarent : Que, les guerres prenant naissance dans l’esprit des hommes, c’est dans l’esprit des hommes que doivent être élevées les défenses de la paix…

Chez nous, au Québec, on n’avait jamais entendu parler de l’islam et très peu de gens connaissait le monde musulman jusqu’à très récemment, quand le gouvernement du Québec, du Parti Québécois, a voulu faire adopter, sans succès, une charte de la laïcité, après que le débat eut dérapé concernant l’interdiction des signes religieux ostentatoires dans l’espace civique ou gouvernemental, particulièrement à cause du voile islamique. Les Québécois ont-ils fait une erreur?

Sami Aldeeb : Le Québec, la France, l’Allemagne, l’Angleterre et autres pays occidentaux ont tous commis la même erreur: celle d’avoir pris un cancer pour un simple mal de tête qu’on peut soigner avec une aspirine. Et tout à coup, ils s’étonnent que le cancer s’étende à l’ensemble de la société. Si vous vous trompez en diagnostiquant une maladie , vous risquez fort d’aggraver la situation et de mourir sous l’effet du médicament inapproprié. Appelez Ébola une simple grippe intestinale, et vous verrez les conséquences catastrophiques d’un tel diagnostic.

Le voile islamique porté par les femmes n’est-il pas une arme utilisée habilement par les islamistes pour faire avancer la cause de la charia (la loi d’Allah) ?

Sami Aldeeb : On trouve le voile dans la Bible, porté par les prostituées pour éviter d’être identifiées. Nombre de prostituées en Égypte portent le voile intégral pour écarter les soupçons des voisins. Et aujourd’hui, le voile sert de camouflage à des terroristes, des braqueurs et autres malfaiteurs. Dans les pays occidentaux, le voile est aussi un cheval de Troie, pour détruire la société occidentale. On a eu tort de le traiter comme un simple chiffon. De nouveau, un mauvais diagnostic entraîne des conséquences catastrophiques. Mais pour combattre le voile, il ne suffit pas de faire payer des amendes à celles qui le portent, il faut désacraliser les normes qui lui servent de support.

Lorsqu’il a pris le pouvoir en 1976, le Parti Québécois a décider d’ouvrir plus largement les portes du territoire québécois à l’immigration francophone et a fait entrer un fort contingent de gens provenant du Maghreb, sans évidemment tenir compte du facteur religieux. Est-ce une erreur et, si oui, comment la rectifier? Un engagement solennel et conditionnel à se soumettre à la règle de la laïcité est-elle une voie souhaitable?

Sami Aldeeb : De nouveau, le Québec, comme les autres pays occidentaux, a mal diagnostiqué le problème. Amener des immigrants porteurs d’un virus quelconque ne devrait être permis que si l’on identifie le virus en question et si l’on dispose d’un vaccin approprié. Sans cela, vous courez à votre propre perte. Or, malheureusement aucun diagnostic n’a été posé, et aucun vaccin n’a été trouvé. Et maintenant, on paie le prix de cette imprudence. Pire, personne n’ose demander un tel diagnostic et proposer un vaccin. Vous seriez taxé d’islamophobie et trainé devant les tribunaux, pour être condamné par des juges ignorants qui n’ont reçu aucune formation en virologie. Y a-t-il une possibilité de remédier à cette situation? La réponse est simple: si vous avez des couilles, vous pouvez y remédier. Si vous n’avez pas de couilles, vous succomberez, à cause de votre couardise et votre ignorance. Un extrait du Dictionnaire philosophique de Voltaire résume bien la situation actuelle:

Boldmind – Vous êtes tranquilles, mais vous n’êtes pas heureux; c’est la tranquillité des galériens qui rament en cadence et en silence. Médroso – Vous croyez donc que mon âme est aux galères? Boldmind – Oui, et je voudrais la délivrer. Médroso – Mais si je me trouve bien aux galères? Boldmind – En ce cas vous méritez d’y être.

Ce sont généralement les universités qui doivent former les virologues afin de combattre les épidémies. Or, je constate que les professeurs des universités d’Occident sont des gens sans couilles. J’ai donc des raisons de craindre le pire pour l’Occident.

Q – Certains affirment haut et fort que tous les musulmans ne sont pas tous des terroristes et que nous devons faire une distinction très claire entre l’islam et l’islamisme. Que pensez-vous de cela?

Sami Aldeeb : Toute personne saine peut devenir malade si elle est exposée à un virus, et elle peut en mourir sans un vaccin et des mesures préventives. Tout musulman, comme tout être humain, peut passer d’un état à l’autre. L’art de la survie consiste à éviter ce passage. L’Islam des débuts, lorsqu’il ne disposait pas de forces suffisantes pour s’imposer, donnait aussi l’impression d’être pacifique. Mais il a suffi que Mahomet « émigre » de La Mecque à Médine et ait accès à des armes pour qu’il se transforme en un chef de bandits cruel et sanguinaire. L’Islam porte en lui les germes de son évolution, il change selon les circonstances et les conditions. Il faut savoir comment dompter l’animal féroce qui dort en lui, en lui coupant la tête grâce à une désacralisation du Coran et de la Sunna. Et j’insiste: si vous ne voulez pas qu’un arbre repousse sans cesse, il faut le déraciner.

Récemment à Montréal, comme en Europe, beaucoup de Québécois sont descendus dans la rue pour appuyer les Palestiniens de Gaza dans la lutte qui les oppose à Israël. Pourtant, quand on lit la Charte du Hamas, rien ne nous laisse croire que l’accord de paix récemment intervenu va empêcher le Hamas de poursuivre son objectif qui est de faire de la Palestine, y compris Israël, une terre d’Islam. Sans défendre nécessairement les excès de Tsahal (l’armée d’Israël), si vous étiez juif et viviez en Israël, que feriez-vous? Est-il possible que deux États souverains, la Palestine et Israël, puissent vivre en paix dans la région, sans une réforme du Coran?

Sami Aldeeb : Le conflit du Proche-Orient est un conflit idéologique, des deux côtés: côté juif et côté musulman. Un cheikh égyptien a dit haut et fort que le conflit entre musulmans et juifs ne porte pas sur le territoire de la Palestine. Même si les juifs quittaient la Palestine, ce conflit se poursuivrait jusqu’au jour dernier. Les armes ne peuvent rien contre une idéologie: elles ne peuvent rien contre le virus Ébola. Tant que vous n’avez pas déraciné l’idéologie musulmane et l’idéologie juive, tout espoir de paix est vain.

Serait-il possible pour vous, actuellement, et comme chrétien, de retourner vivre en Palestine et de dénoncer l’islam comme vous le faites? Est-ce que vous vous sentez parfaitement en sécurité en Suisse, malgré vos prises de position?

Sami Aldeeb : Aujourd’hui, comme par  le passé, personne ne peut critiquer l’islam ou le Coran. Si par exemple un professeur disait qu’il n’existe ne serait-ce qu’une seule erreur linguistique dans le Coran, on lui trancherait la tête — or je prépare actuellement une édition arabe du coran annotée dans laquelle je relève pas moins de 2000 erreurs linguistiques et stylistiques. C’est ma manière de désacraliser le Coran. Sans critique, aucune société ne peut évoluer. Vous ne pouvez même pas développer une simple bicyclette si vous n’avez pas le droit de la critiquer. Des mouvements islamistes, soutenus par les tribunaux occidentaux, tentent d’empêcher toute critique de l’islam. Il faut savoir résister à ce vent d’inquisition dans l’intérêt même de l’humanité. Les juges occidentaux qui soutiennent cette inquisition sont de véritables idiots utiles qui exposent leurs propres pays aux pires dangers.

Professeur Aldeeb, vous avez été le premier à écrire une version du Coran (en français, en anglais, en italien et bientôt en arabe) qui tient compte de l’ordre chronologique des (présumées) révélations faites à Mahomet qui se sont échelonnées sur 23 ans (610-632), Cet ouvrage permet de bien saisir la différence entre les versets pacifiques de la Mecque, où Mahomet était un simple prophète et ceux de Médine (violents et inacceptables) où il était devenu chef d’État et chef de guerre. Comment cet ouvrage a-t-il été reçu en général, et dans le monde musulman en particulier?

Sami Aldeeb : Étrangement, ma traduction française n’a suscité aucune opposition significative. Et pour cause. J’ai mis le Coran dans l’ordre chronologique en suivant strictement les indications données dans l’édition arabe du Coran établie par l’Azhar. Mais il faut aussi dire qu’aucun pays arabe ou musulman ne permettrait une telle édition ou sa vente sur son territoire, parce qu’elle met en question l’intouchabilité du Coran. Or sans une distinction nette entre le Coran mecquois et le Coran médinois, on ne voit pas bien comment le Coran s’est transformé au cours des années, passant d’un livre pacifique à un instrument de conflit autorisant l’occupation des territoires, l’imposition de normes vexatoires et discriminatoires à l’égard des gens du livre, l’égorgement des polythéistes, le rapt des femmes et l’esclavage. Mon édition arabe du Coran, que j’espère terminer prochainement, sera mise à disposition gratuitement sur internet, parce qu’il est impossible de la distribuer dans les pays arabes et musulmans en version imprimée, et je souhaite qu’elle soit accessible à tous. Le jour où cette édition sera enseignée dans les universités occidentales, et par la suite dans les universités arabes et musulmanes, ce jour-là marquera le début de la libération de l’humanité du joug de l’islam. Cette édition pourrait fort bien avoir plus d’importance que la révolution française ou toute autre révolution, parce qu’elle permettra de remettre en marche le cerveau humain, qui est actuellement dans un état comateux en ce qui concerne l’islam.

Êtes-vous optimiste ou pessimiste pour l’avenir et pourquoi?

Sami Aldeeb : L’issue de toute guerre dépend des moyens mis à disposition pour l’emporter. Actuellement, ces moyens sont très réduits parce que les universitaires n’ont pas assez de couilles pour sonner l’alarme, et nos politiciens n’ont ni le courage ni l’intelligence nécessaires pour comprendre les risques que leurs pays courent face au virus de l’islam. J’ai donc toutes les raisons d’être pessimiste. Dire le contraire serait téméraire et prétentieux, et ne ferait qu’endormir les gens. Il est temps de sonner l’alarme, et très fort, afin d’éviter le tocsin annonçant la déchéance de l’humanité.

Propos recueillis par Pierre Cloutier

médiateur et arbitre en relations du travail

Dr Sami Aldeeb Directeur du Centre de droit arabe et musulman

http://sami-aldeeb.com/

Traducteur du Coran par ordre chronologique

Téléchargez gratuitement mon édition arabe du Coran par ordre chronologique Commandez ou téléchargez mes ouvrages

Consultez notre blog Savoir ou se faire avoir

Adhérez à la page facebook des erreurs linguistiques et stylistiques du Coran

PARTAGEZ ! ...

Tags: , , , , ,
Posted in INTERVIEWS, Islamisation en France, Islamisme, Islamistes No Comments »

Mahomet et Abu-Bakr-Al-Baghdadi, c’est kif-kif : les preuves (1)

août 31, 2014

enfant Hamas guerrier« Gloire à Dieu qui purifie les cœurs ! »
Chers lecteurs et lectrices de Riposte laïque : sachez qu’en islam, il y a tout et son contraire, c’est une religion à la carte en fonction du lieu et de l’espace…

La plupart des occidentaux ignorent ce que le coran enseigne aux musulmans et ce qu’avait commis comme crimes odieux Mahomet durant sa carrière prophétique (période médinoise). Après la décapitation du journaliste américain James Foley par les djihadistes de l’état islamique en Irak et au Levant (Da’ech), ils sont horrifiés et choqués par la barbarie de ces coupeurs de tête. Ils se demandent d’où sortent ces égorgeurs des ténèbres. En réalité, l’EI ne fait qu’appliquer les préceptes de l’islam quoiqu’en pensent les musulmans qui dans leur grande majorité, ne savent rien sur leur propre religion. Ils ne font que répéter des slogans creux et vieux de 15 siècles. Ils oublient que leur prophète avait utilisé ces méthodes barbares pour asseoir son autorité face à ses adversaires et notamment les Juifs de Yathrib (Médine) qui l’avaient pourtant accueilli à bras ouvert quand il s’était enfui de la Mecque en 622 ( Hégire). C’est ce qui pourrait arriver aux Français s’ils ne prennent pas conscience de la dangerosité de l’islam. Et tant que les occidentaux en général et les Français en particulier sont dans le déni de la réalité, l’islam de la haine a encore de beaux jours devant lui. Les atermoiements des uns et des autres préfigurent de sombres nuits pour l’humanité…

Le calife Ibrahim alias Abu-Bakr-Al_Baghdadi n’a rien inventé. Il ne fait qu’appliquer la marque déposée par le prophète Mahomet. La décapitation est inscrite dans le corpus de l’islam. Elle est sacrée et fut soufflée par Allah à son Envoyé comme art de guerre pour terroriser ses ennemis en vue de conquérir le monde. C’est une expertise guerrière à haute valeur ajoutée. En exhibant les têtes de ceux qu’ils viennent de décapiter, les djihadistes ne font que perpétuer un label du djihad inventé par Mahomet qu’il avait expérimenté contre ses adversaires pour jeter l’effroi dans leur cœur ( versets coraniques). C’est un savoir-faire (know-how) qui est la propriété intellectuelle exclusive de l’islam.

Evidemment les dirigeants occidentaux sont responsables des atrocités commises par les soldats de l’état islamique de l’Irak et du Levant. Par leur complicité avérée avec les pétromonarchies arabes, ils ont favorisé l’émergence de ces hordes sanguinaires d’un autre âge. Maintenant que l’incendie islamique est en train de ravager des contrées entières du monde arabo-islamiques, qu’ils se taisent en ayant un peu de décence et de retenue parce que les 2000 femmes yazidies esclaves sexuelles aux mains du Calife Ibrahim n’ont que faire de leur cri d’indignation sans lendemain. Avant de s’agiter cyniquement et stérilement, ils auraient pu ouvrir le coran où il est écrit :
Sourate 2, versets 154, 190, 191, 193, 216 :
« Et ne dites pas de ceux qui sont tués dans le sentier d’Allah qu’ils sont morts. Au contraire, ils sont vivants, mais vous en êtes inconscients. »
« Combattez dans le sentier d’Allah ceux qui vous combattent, et ne transgressez pas… »
« Et tuez-les, où que vous les rencontriez ; et chassez-les d’où ils vous ont chassés : l’association est plus grave que le meurtre. Mais ne les combattez pas près de la mosquée sacrée avant qu’ils ne vous y aient combattus. S’ils vous y combattent, tuez-les donc. Telle est la rétribution des mécréants. »
« Et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’association et que la religion soit entièrement à Allah seul… »
« Le combat vous a été prescrit alors qu’il vous est désagréable. Or, il se peut que vous ayez de l’aversion pour une chose alors qu’elle vous est un bien. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu’elle est mauvaise. C’est Allah qui sait, alors que vous ne savez pas. »
Sourate 3 verset 151,157 :
« Nous avons jeté l’effroi dans les cœurs des mécréants. Car ils ont associé à Allah des idoles sans aucune preuve descendue de Sa part. Le Feu sera leur refuge. Quel mauvais refuge que celui des injustes. »
« Et si vous êtes tués dans le sentier d’Allah ( djihad) ou si vous mourez, un pardon de la part d’Allah et une miséricorde valent mieux que ce qu’ils ramassent. »
Sourate 5 versets 33, 51 :
« La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son Messager, et qui s’efforcent de semer la corruption sur la terre, c’est qu’ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu’ils soient expulsées du pays. Ce sera pour eux l’ignominie ici-bas ; et dans l’au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment. »
« Ô croyants ! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens ; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes. »
Selon ce verset les pétromonarchies du Golfe sont des renégates car elles se sont alliées aux Croisés et pourtant ce sont elles qui sont les sponsors du terrorisme islamique dont la doctrine officielle est le hanbalisme qui est la matrice du wahhabisme.
Sourate 8 verset 1, 12, 39, 45, 57,60, 67 :
« Ils t’interrogent au sujet du butin. Dis : « Le butin est à Allah et à son Messager. » Craignez Allah, maintenez la concorde entre vous et obéissez à Allah et à Son messager, si vous êtes croyants. »
« Et ton Seigneur révéla aux Anges : « Je suis avec vous : affermissez donc les croyants. Je vais jeter l’effroi dans les cœurs des mécréants. Frappez donc au-dessus des cous et frappez-les sur tous les bouts les doigts. »
Dans ce verset, Allah se montre sous son vrai visage : cruel, assoiffé de sang et un stratège de guerre.
« Et combattez-les jusqu’à ce qu’il ne subsiste plus d’association, et que la religion soit entièrement à Allah…. »
« Ô vous qui croyez ! Lorsque vous rencontrez une troupe ennemie, soyez fermes, et invoquez beaucoup Allah afin de réussir. »
Ce verset permet de comprendre pourquoi les djihadistes scandent Allah Akbar ( Dieu est grand) quand ils assassinent des innocents…
« Donc, si tu les maîtrises à la guerre, inflige-leur un châtiment exemplaire de telle sorte que ceux qui sont derrière eux soient effarouchés. Afin qu’ils se souviennent. »
Ce verset ordonne aux musulmans de pratiquer le terrorisme pour dominer les infidèles et c’est ce que fait le Calife Abu-Bakr-Al-Baghdadi. Alors on attend un peu de courage de la part des théologiens de l’islam de France pour qu’ils admettent enfin que l’islam, c’est l’islamisme.
« Ô Prophète, incite les croyants au combat. S’il se trouve parmi vous vingt endurants, ils vaincront deux cents ; et s’il s’en trouve cent, ils vaincront mille mécréants, car ce sont vraiment des gens qui ne comprennent pas. »
« Un prophète ne devrait pas faire de prisonniers avant d’avoir mis les mécréants hors de combat sur la terre. Vous voulez des biens d’ici-bas, tandis qu’Allah veut l’au-delà. Allah est Puissant et sage. »
Ce verset autorise les djihadistes à exécuter leurs prisonniers avec cruauté pour semer la terreur dans les poitrines de leurs ennemis.
Sourate 9, verset 5, 14, 23, 29 , 41 :
« Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la prière et acquittent l’aumône, alors laissez-leur voie libre, car Allah est le Pardonneur Et Miséricordieux. »
Ce verset est appelé verset de l’épée qui a permis l’abrogation de la totalité des versets mecquois qui sont considérés comme tolérants.
« Combattez-les. Allah, par vos mains, les châtiera, les couvrira d’ignominie, vous donnera la victoire sur eux et guérira les poitrines d’un peuple croyant. »
« Ô vous qui croyez ! Ne prenez pas pour alliés, vos pères et vos frères s’ils préfèrent la mécréance à la foi. Et quiconque parmi les prend pour alliés, ceux-là sont des injustes. »
Ce verset explique pourquoi les musulmans qui quittent l’islam sont rejetés par leur propre famille et qu’ils doivent être assassinés.
« Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdissent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres, en état d’humiliation. »
Ce verset est appelé aussi verset de l’épée. Dans l’ordre chronologique du coran, la sourate 9 (at-tawbat-repentir) est classée à la 113ème place, c’est-à-dire avant-dernière (le coran compte 114 sourates). Elle fait partie du coran médinois.
Cette sourate avait abrogé le coran révélé à la Mecque qui invitait à l’unicité de Dieu, et à ne pas douter de son existence. Ses sourates étaient religieuses et liturgiques ( chahada (témoignage), salat ( prière), zakat(aumône), jeûne(ramadan), et hadj(pèlerinage)), car Mahomet était encore sous l’influence de sa femme Khadîdja qui était judéo-chrétienne et surtout de son cousin Waraqa ibn Nawfal, un moine judéo-nazaréen de la Mecque qui fut son premier maître qui l’avait initié au judaïsme qui fut la base de sa prophétie.
D’ailleurs, Ce fut Waraqa Ibn Nawfal qui présida le mariage de Mahomet avec Khadîdja.

Les musulmans oublient-ils que leur prophète avait épousé Khadîdja sa première femme une riche commerçante mecquoise plus âgée que lui de plusieurs années et qui lui avait apporté la prospérité, suivant le rite nestorien ( chrétien)?
Dans la sourate 93, versets 6, 7, 8, il est écrit :
«Ne t’a-t-il trouvé orphelin ? Alors Il t’a accueilli !
« Ne t’a-t-il pas égaré ? Alors, Il t’a guidé.
« Ne t’a-t-il pas trouvé pauvre ? Alors, Il t’a enrichi. »

Après l’Hégire, le coran de Médine instaura les fondements politico-religieux de la oumma. Mahomet était devenu le chef politique et militaire de l’état islamique naissant. C’était le début de l’islam guerrier, intolérant, barbare, esclavagiste, misogyne, raciste, djihadiste, celui que les musulmans pratiquent depuis 15 siècles.
Sourate 9 verset 41
« Légers ou lourds, lances-vous au combat, et luttez avec vos biens et vos personnes dans le sentier d’Allah. Cela est meilleur pour vous, si vous le saviez. »
Sourate 33 verset 27 :
« Et Il vous a fait hériter leur terre, leurs demeures, leurs biens, et aussi une terre que vous n’aviez point foulée. Et Allah est Omnipotent. »
Sourate 47 versets 4, 35 :
« Lorsque vous rencontrez au combat ceux qui ont mécrus frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés enchainez-les solidement…. »
« Ne faiblissez donc pas et n’appelez pas à la paix alors que vous êtes les plus hauts, qu’Allah est avec vous, et qu’Il ne vous frustrera jamais du mérite de vos œuvres. »
Il est clair que le coran médinois est basé sur la terreur. Et la barbarie de l’EI s’inspire largement de ce coran et de la sunna.
Mahomet, n’avait-il pas razzié, tué, volé, violé et lapidé pour s’imposer ? Pour s’en apercevoir, il suffit de lire la biographie du Messager d’Allah, Mohammed ben Abdallah écrite par Ibn Ishaq au VIII siècle et remaniée par Ibn Hicham au IX siècle.

Les Occidentaux machiavéliques et notamment les Anglo-Saxons ont trouvé l’arme de diversion massive pour mettre main basse sur les puits de gaz et de pétrole et ce n’est pas demain qu’ils vont déclarer que l’islam est leur ennemi, au contraire, ils vont l’utiliser à fond la caisse pour préserver leurs intérêts, car en face d’eux, il y a des musulmans qui croient qu’ils sont porteurs d’une religion universelle valable pour tous les temps. Que peut-on attendre d’eux qui sont physiquement en 2014 mais qui restent mentalement scotchés au VII siècle et sa barbarie? Absolument rien. Les monarchies pétrolières arabes (Arabie Saoudite, Qatar, Koweït, Emirats Arabes Unies) ont encore des rôles sataniques à jouer. Elles ont ordre de semer le chaos et la désolation autour d’elles tout en étant protégées par leurs parrains occidentaux mais un jour ou l’autre le retour de manivelle détruira leur bourraq ( cheval étoilé à tête de femme qui permit à Mahomet de faire son fameux voyage céleste).

Il n’y a pas des exemples historiques d’hypocrisie, d’intrigues, de manœuvres, de renoncements et d’alliances contre-nature aussi vifs que ce que fait l’oncle Sam avec l’islam. Il rame à contre-courant de la marche de l’histoire. Sans aucun doute, il aura de mauvaises surprises à l’avenir et il payera chèrement son alignement aveugle sur les pétromonarchies arabes qui sont les pourvoyeuses de l’idéologie barbare salafiste-djihadiste.

Hamdane Ammar

(à suivre)

PARTAGEZ ! ...

Tags: , , , , ,
Posted in Islamisation en France, Islamisme, Islamistes, riposte laique 2 Comments »