Bienvenue chez les islamistes


NO COMMENT


Réveillez-vous, l’ennemi est infiltré parmi nous !
Bataclan, Nice, ça ne fait que commencer …

PARTAGEZ ! ...
Posted in Islamistes by admin. No Comments

Harcèlement Sexuel

Une jeune chrétienne égyptienne du Caire se fait déshabiller et harceler pour la forcer à se convertir à l’islam …

PARTAGEZ ! ...
Posted in Islamistes by admin. No Comments

Des migrants forcent une Suédoise à des fellations

PARTAGEZ ! ...
Posted in Islamistes by admin. No Comments

Nous sommes en guerre …


Du bon sens, rien que du bon sens :

(si vous n’avez pas le temps de lire, mettez sur pause)


PARTAGEZ ! ...
Posted in Islamistes by admin. No Comments

Suivez-nous !

Combattre l’ISLAMISATION de l’Europe,

Pour le respect de NOS VALEURS.

NON à la charia anti-démocratique …

STOP ISLAMISME !

Recevez les articles dans votre lecteur RSS,
cliquez sur cette icône :RSS Islamisme

PARTAGEZ ! ...
Posted in Islamistes by admin. Commentaires fermés sur Suivez-nous !

Une sourate dit-elle qu’un musulman doit s’adapter aux coutumes de son pays d’accueil ?

Laurent Wauquiez affirme qu’une sourate dit qu’un musulman doit s’adapter aux us et coutumes du pays d’accueil.

Laurent Wauquiez, le président par intérim des Républicains incarne la ligne dure du parti face à l’Islamisme. Il soutient l’interdiction du Burkini, la fin des menus de substitution dans les cantines et pour justifier ses positions il a invoqué le Coran hier, sur LCI.

« Il y a une sourate du Coran que j’aimerais bien qu’on n’oublie pas. Cette sourate dit que, quand un musulman exerce sa foi dans un pays qui n’est pas un pays musulman, il doit adapter sa foi à ce qu’est l’état du pays ».

Une sourate du Coran soutient cela, vraiment ?

C’est faux. Nous ne l’avons pas trouvée parmi les 6.236 versets qui composent les 114 sourates du Coran, et les imams, les spécialistes que nous avons consultés sont formels : elle n’existe pas. Laurent Wauquiez, qui se définit lui-même pourtant, dans cette interview, comme « spécialiste de l’Islam », l’a simplement inventée.

En fait, Monsieur Wauquiez confond les textes sacrés, le Coran, Les paroles du prophète, avec les interprétations qu’en ont faites à travers les âges, ceux que les musulmans appellent les savants de l’islam, et dont les fatwas, les avis, éclairent des points restés flous. Est-ce que l’on peut commercer avec des non-croyants, à quel âge marier sa fille… Il y en a des dizaines, des centaines de milliers de ces avis, et certains, c’est vrai, ont invité parfois les fidèles à se plier aux coutumes en vigueur dans le pays où ils se trouvaient, pour les questions relatives à la vie quotidienne, à l’éthique, mais jamais pour le dogme, ou la pratique du culte.

Et ce ne sont pas des commandements ?

Et non, ce sont des décrets juridiques, délivrés, dans un contexte précis, à un moment de l’histoire, par ces conseils religieux. Le problème, c’est que tous appartiennent à différentes écoles de pensée. La plus progressiste, l’école Hanafite, considère qu’un musulman peut ultimement s’en remettre à sa propre raison pour résoudre ses dilemmes, donc abandonner le voile dans une société qui ne le porte pas par exemple. Mais il en existe de plus rigoristes et les salafistes, eux, prétendent revenir à une application stricte du coran et de la parole des prophètes, qui par définition ne peuvent pas s’adapter à la modernité.

Europe 1

PARTAGEZ ! ...

Terrorisme : la sécurité dans les universités va être renforcée

Il y a une semaine, le gouvernement a dévoilé une série de mesures visant à renforcer la sécurité dans les écoles. Les universités ne sont pas elles non plus épargnées par la menace terroriste. Thierry Mandon, le Secrétaire d’Etat chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, doit donc annoncer jeudi plusieurs mesures à destination des 75 universités françaises, lors de l’université d’été de la Conférence des Présidents d’Université (CPU). Europe1.fr en révèle les principales.

Parmi les annonces attendues, c’est sans doute la plus importante. Un fonds exceptionnel de l’ordre de 30 millions d’euros va être débloqué par le ministère pour couvrir les « frais de gardiennage ». Les agents de sécurité, qui contrôlent notamment les sacs et les cartes des étudiants, sont en effet de plus en plus sollicités par les universités. « Les établissements nous ont fait part d’un problème de financement, on a essayé d’y répondre« , explique-t-on au ministère.

Un guide des bonnes pratiques. Autre nouveauté : un guide des bonnes pratiques à destination des présidents d’université. Actuellement en cours de distribution ce guide, d’une vingtaine de pages, recoupe toutes les recommandations en terme de sécurité. Selon le ministère, il s’agit d’une sorte de « mixte » entre ce que l’on peut trouver dans les établissements scolaires et ce qui existe dans d’autres structures comme les centres commerciaux ou les établissements culturels. Car contrairement aux écoles, les universités se heurtent à des problématiques plus spécifiques. Les campus sont souvent ouverts et ont des amplitudes horaires bien plus importantes que les écoles.

Le ministère prend aussi soin de préciser qu’il ne s’agit que de recommandations. Les universités étant autonomes, les présidents, qui sont élus, décident seuls pour leur établissement. Néanmoins, le ministère recommande d’avoir une sonnerie spécifique attentat et de faire des exercices régulièrement pour acquérir les bons réflexes.

La formation du personnel. Enfin, l’accent va aussi être mis cette année sur la formation du personnel administratif au risque d’attentat. Les référents sécurité des universités vont être formés à « la gestion de crise ». Les directeurs généraux des services (DGS) suivront eux aussi une formation.

Europe 1

PARTAGEZ ! ...

Un homme tué par balle à Marseille

Un homme âgé de près de 40 ans a été abattu mercredi en début de soirée de plusieurs balles dans le 13e arrondissement. Il s’agit de la 4e victime d’un homicide de ce type en août dans la région marseillaise.

La victime, qui était en train de garer sa moto peu après 19h dans une petite rue proche de cités sensibles des quartiers nord, a été prise pour cible par un homme qui est sorti d’un véhicule pour tirer avant de prendre la fuite à bord de celui-ci. Il a été touché au thorax et à la tête par ce tireur cagoulé, devant l’un de ses fils âgé de 20 ans, qui a donné l’alerte. Les pompiers, qui ont pris en charge la victime, n’ont pas pu le réanimer et il a été déclaré mort sur place.

La victime, née en 1977, est la quatrième personne tuée par arme à feu depuis début août dans la région marseillaise. Depuis le début de l’année, les Bouches-du-Rhône ont connu une recrudescence des homicides par balle, avec 22 victimes en comptant celle de mercredi, des cas souvent liés à de probables règlements de comptes sur fond de trafic de drogue.

(…) 20 minutes

PARTAGEZ ! ...

Lille (59) : Violentes bagarres au sabre entre bandes rivales

Ce mardi, des incidents avec plusieurs dizaines d’individus armés ont éclaté rue Jules-Guesde, à Wazemmes. Depuis plusieurs jours, les rixes se multiplient. Elles opposeraient des bandes rivales sur fond de guerre de territoires.

Escalade de la violence, dans la rue Jules-Guesde et à ses abords (square Ghesquière…), à Wazemmes. Le dernier épisode en date est survenu ce mardi après-midi : « Une trentaine d’individus très remontés ont débarqué avec des barres, des clubs de golf, des scies, des katanas. Ils ont tapé sur les pare-brise des voitures, arraché des essuie-glaces et il y a eu des affrontements, explique un riverain. La rue était bloquée, les voitures faisaient demi-tour. Ici, c’est de pire en pire, on en a ras le bol ! » Car en ce moment, la tension est à son comble.

Lundi, vers 20 h, une grosse bagarre a éclaté entre, selon un commerçant, « plusieurs dizaines de personnes ». Des sabres et des battes de base-ball ont, entre autres armes, été utilisés. Un adolescent de 16 ans, blessé à l’arrière du crâne, a été conduit à l’hôpital par les pompiers. Sa vie n’est pas en danger. Son agresseur présumé, lui aussi âgé de 16 ans, a été interpellé et placé en garde à vue. Il avait un cutter sur lui. Un autre suspect a été arrêté à proximité, square Ghesquière, alors qu’il se débarrassait d’un couteau et d’un épais câble. Et d’autres rixes se sont déjà produites dans cette rue, ou à proximité, ce week-end. Un jeune de 17 ans a notamment reçu deux coups de couteau sous l’omoplate, square Ghesquière, samedi après-midi (notre édition d’hier). « Ce sont des règlements de comptes, souligne un policier. Ça n’arrête pas. »

Confirmation d’un commerçant aux premières loges. « C’est la guerre des territoires, pour vendre de la drogue ou voler. Il va y avoir des morts ! »

La Voix du Nord

PARTAGEZ ! ...

Arrêté anti-burkini : l’avocate de la ville de Nice met en avant des risques de « guerre civile »

L’avocate qui représente la ville de Nice déplore la décision du Conseil d’État d’empêcher les arrêtés anti-burkini pris dans une trentaine de communes françaises.

La polémique continue, malgré la décision du Conseil d’État qui fait office de jurisprudence. L’avocate de la ville de Nice a défendu mercredi l’arrêté «anti-burkini» de la municipalité en assurant qu’il y avait « déjà » eu dans la commune « des troubles à l’ordre public », allant jusqu’à évoquer « une population […] presque au bord de la guerre civile ».

«Selon l’ordonnance du Conseil d’État, un arrêté comme celui de Nice peut être pris s’il y a un risque avéré de trouble à l’ordre public», a exposé Me Pauline de Faÿ, avocate au barreau de Paris, représentant la municipalité devant le tribunal administratif de Nice. «En l’espèce, non seulement il y a un risque avéré, mais il y a même déjà des troubles à l’ordre public», a-t-elle ajouté.

Assignée en justice, tout comme Nice, par la Ligue des droits de l’homme (LDH) et le Collectif contre l’islamophobie (CCIF), la ville de Menton a aussi argué devant le tribunal niçois d’un contexte particulier pour justifier son arrêté à l’audience mercredi. Son avocat, Me Fabrice Barbaro, a cité les sentiments racistes qui se développent dans une partie de la population de cette ville frontalière face à l’afflux de migrants africains, très nombreux dans la ville voisine Vintimille,en Italie. […]

Le Point

PARTAGEZ ! ...